La poste de l’avenue d’Echallens ferme

LausanneL’office de Saint-Paul est supprimé dès le 7 février, comme annoncé il y a deux ans. La Migros voisine servira au dépôt d’envois.

L'office de poste de Saint-Paul, à l'avenue d'Echallens

L'office de poste de Saint-Paul, à l'avenue d'Echallens Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Encore une poste qui ferme ses portes. Au tour de celle de Saint-Paul, sise à l’avenue d’Échallens, près du parc de Valency. L’office de quartier ne sera plus accessible dès le 7 février à 11h30. En remplacement, lorsqu’il s’agit d’envoyer une lettre ou un paquet, les usagers pourront se rendre juste à côté de l’office, à la Migros, dès le lundi 10 février. Idem pour le retrait d'envois ou l'achat de timbres poste. Pour ce qui est des retraits d’argent, la Poste rappelle qu’il est possible de les effectuer avec une PostCard, jusqu'à 500 fr. Pour les versements sans espèces, les cartes maestro et V Pay sont acceptées aussi. Les avisés spéciaux (actes de poursuites ou judicaires), doivent en revanche être faits dans une vraie poste.

Cette fermeture intervient trois ans après l’annonce du grand plan de restructuration des offices postaux qui mettait la moitié des bureaux lausannois sur la sellette. Depuis, Sévelin a fermé et c’est aujourd’hui Saint-Paul qui suit. Pourtant, ces derniers mois, des associations de ces quartiers mais aussi de Bellevaux s’étaient mobilisées. Sous la houlette de l’association citoyenne pour la défense des usagers du service public, des actions avaient été menées devant et dans les locaux. Le 26 novembre dernier, une pétition garnie de plus de 1700 signatures était remise au Conseil communal. Elle demandait que les élus interviennent auprès de la Confédération pour que cessent ces fermetures à la chaîne.

Le combat est pour l’heure perdu. Dominique Gigon, secrétaire régional chez Syndicom, déplore le manque de leviers à la disposition des autorités et de la population. «Il n’y a rien qui empêche la Poste de fermer. Aucun organe, pas même la Commission de la Poste, ne peut décider du maintien d’un office.» Il oppose la situation à celle des CFF, engagés dans un dialogue permanent avec les autorités cantonales, notamment pour leur planification. Le CHUV, la Bourdonnette et la Pontaise pourraient être les prochains quartiers concernés.

Créé: 13.01.2020, 15h27

Articles en relation

Lausanne se fâche contre la fermeture de ses postes

Politique L’office de Sévelin devrait être intégré à la Migros voisine. Les autorités s’engagent à combattre chaque annonce. Plus...

La possible fermeture de la moitié des postes inquiète les élus

Lausanne Une interpellation du socialiste Arnaud Bouverat relève les préoccupations des élus qui souhaitent que les autorités s'engagent pour maintenir les postes des quartiers. Plus...

La saignée des offices de poste continue

Service public Le géant jaune chiffre les effets de sa grande mue. Dans le canton de Vaud, c’est 49 bureaux qui pourraient bien disparaître dans les quatre ans à venir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.