La tête du dernier évêque de Lausanne mise à prix

InsoliteA l’occasion de sa fermeture, le Musée historique vend aux enchères américaines le mannequin effrayant de Sébastien de Montfalcon.

Le mannequin de Sébastien de Montfalcon est fait en résine. Ses traits sont inspirés de ceux d'un ancien collaborateur du Musée historique.

Le mannequin de Sébastien de Montfalcon est fait en résine. Ses traits sont inspirés de ceux d'un ancien collaborateur du Musée historique. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Bienvenue à toi visiteur, que la paix du Seigneur t’accompagne. Oui, ce personnage tout de noir vêtu qui te parle, c’est moi: Sébastien de Montfalcon, dernier évêque de Lausanne chassé de mon diocèse à la fin du XVIe siècle par les Bernois…» C'est le texte récité depuis 1990 par un imposant mannequin en résine qui a surpris et effrayé des générations de curieux venus visiter le Musée historique de Lausanne. La statue trône à l’entrée de la section consacrée à la Réforme et se met à parler dès qu’on l’approche. Assis sur un socle, le regard mi-clos, Sébastien de Montfalcon inspire le respect.

La fermeture prochaine du musée (lire ci-contre) a poussé le directeur à se séparer de cette humanoïde inquiétant. «Nous n’envisageons pas de le réutiliser dans la nouvelle scénographie que nous allons mettre en place à la réouverture du Musée en 2017, explique Laurent Golay, directeur. Ce mannequin n’a pas de valeur historique, c’est plus du mobilier qu’une œuvre d’art. Il a été fait à l’époque par une entreprise spécialisée et avait coûté dans les 10 000 francs. Ses traits s’inspirent d’un ancien employé du musée. Cette statue est toutefois une figure emblématique du parcours actuel.»

Historiquement, le vrai Sébastien de Montfalcon n’a pas passé un séjour paisible à Lausanne. «Il y est resté de 1517 à 1536. C’était le neveu d’Aymon. Ce dernier est d’ailleurs davantage connu car il a marqué les esprits par son humanisme et sa culture. Tandis que Sébastien a dû affronter les contestations des citoyens. En plus des pouvoirs spirituels, il détenait ceux temporels. Et les Lausannois ont fini par les lui contester», explique le directeur. Le dernier évêque de Lausanne, issu d’une famille de Savoie, a dû fuir en France lorsque les Bernois se sont approchés de la ville. C’est peut-être ce qui justifie la tenue sobre de la statue, serait-il sur le point de prendre la fuite?

Pas cher payé

A défaut de prendre la poudre d’escampette pour rejoindre l’Hexagone, Sébastien de Montfalcon sera vendu le samedi 27 juin. «Au début, nous pensions faire une vente aux enchères traditionnelle mais elle risquait de tourner court rapidement. Nous avons donc envisagé une enchère américaine.» Le principe: un animateur fait passer dans le public un chapeau. Chacun est libre d’y glisser une pièce ou un billet. Le chapeau tourne jusqu’à ce que l’animateur le bloque. Le dernier a y avoir déposé un sou remporte le prix. «Le vainqueur aura donc payé l’évêque la somme qu’il aura bien voulu mettre dans le chapeau, explique Laurent Golay. Ce système est un bon moyen de faire un don au musée.»

L’argent récolté reviendra aux Fonds d’acquisition de l’Association Mémoire de Lausanne. (24 heures)

Créé: 22.06.2015, 19h37

Fête de fermeture

Samedi 27 juin dès 15 h, les curieux pourront déguster les spécialités de Josiane Malherbe, vigneronne à Grandvaux. A 16 h, Lee Maddeford et Daniel Perrin proposent leur spectacle de chant Les Ficelles. A 18 h et à 21, place au Swing manouche de Gadjo. A 20 h, vente aux enchères américaines de l’évêque. Si le beau temps le permet, elle se fera dans le jardin.

Dimanche 28 juin dernier jour pour voir le musée tel qu’il est actuellement. Dès le lendemain, les camions de déménagement s’activeront.
Entrée libre les deux jours

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.