Lausanne: le directeur de la Clinique Cecil perd sa place

Un communiqué du groupe Hirslanden annonce la fin du contrat de travail de Pierre-Frédéric Guex, directeur de la clinique Cecil à Lausanne depuis 17 ans. La raison serait stratégique, d'après ses employeurs.

Le directeur tenait les rênes de la clinique Cecil depuis 17 ans.

DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Départ abrupt à la Clinique Cecil à Lausanne, membre du Groupe Hirslanden. Un communiqué signé du directeur régional du groupe, Adrian Dennler, annonce la rupture du contrat de travail de Pierre-Frédéric Guex, directeur de la clinique depuis dix-sept ans. «Sonné» par cette décision qui lui a été annoncée oralement vendredi dernier, Pierre-Frédéric Guex ne souhaite pas s’exprimer. Une entrevue avec la direction est prévue demain.

Le communiqué motive la décision « pour des raisons stratégiques » et évoque notamment la mise en place du nouveau financier hospitalier au 1er janvier 2012 et les nouveaux défi à relever. Or Pierre-Frédéric Guex et son collègue Jean-Marc Zumwald, directeur de la Clinique Bois-Cerf, venaient justement de trouver un accord avec le canton pour figurer sur la liste hospitalière vaudoise et bénéficier d’un quota de patients subventionnés.

La direction ad intérim de la clinique Cecil est assumée avec effet immédiat par Jean-Marc Zumwald, directeur de Bois-Cerf.

Créé: 20.12.2011, 15h17

Dossiers

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...