Lausanne met le restaurant La Vaudaire au concours

VidyLa Municipalité a décidé de lancer un appel d’offres pour la reprise d’un établissement ravagé par un incendie en juin 2013.

Le restaurant La Vaudaire à Vidy.

Le restaurant La Vaudaire à Vidy. Image: PHILIPPE MAEDER -A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tout le monde s’en fichait quand son propriétaire, Christian Hirt, se battait bec et ongles pour tenter de reconstruire et de redonner vie à un établissement qu’il avait acheté en 2011 avant de le rénover. Ravagé par un incendie intentionnel dans la nuit du 1er juin 2013, le restaurant La Vaudaire, situé entre le siège du Comité international olympique et les rives du lac, à Vidy, a été laissé à l’abandon pendant trois longues années.

Pourtant, il a suffi que le propriétaire baisse les bras et qu’il soit approché par Bernard Russi, patron du groupe BOAS, qui exploite notamment le Grand Hôtel des Bains, à Yverdon, le complexe Aquatis, sur les hauts de Lausanne, et les Bains de Saillon, pour que le sort d’un établissement connu de tous les Lausannois suscite soudain une ribambelle d’intérêts disparates.

Acte de vente signé

Apprenant que le groupe hôtelier négociait avec le propriétaire de La Vaudaire, La Casa Luna, une association créée afin d’empêcher l’installation à Vidy d’un nouvel établissement «exotique, impersonnel ou aux prix inaccessibles», a ainsi présenté son propre projet à la Municipalité de Lausanne, suivi par le dépôt d’une pétition forte de 2237 signatures. Dans la foulée, Christian Hirt, qui avait refusé d’entrer en matière avec l’association, a signé un acte de vente avec BOAS. Le document, toutefois, ne peut entrer en force avant que la Commune de Lausanne – propriétaire du terrain et disposant ainsi d’un droit de préemption – approuve le projet soumis par le groupe hôtelier.

Début octobre, Bernard Russi a donc présenté à Natacha Litzistorf, municipale du Logement, de l’Environnement et de l’Architecture, un projet de nouveau bâtiment destiné à remplacer la ruine actuelle, concocté par le bureau d’architectes Richter Dahl Rocha Associés et qu’il a souhaité «épuré et parfaitement intégré au site». Dans l’intervalle, la Société de développement du Sud-ouest est également sortie du bois afin, comme l’explique Jean-Daniel Henchoz, son secrétaire, «d’assurer la préservation d’un site exceptionnel et d’être un partenaire des autorités lausannoises dans une réflexion qui doit conduire à l’élaboration d’un projet raisonnable, simple et accessible.»

Concours en cours

Le 20 octobre, Natacha Litzistorf a soumis le dossier à ses collègues et, contre toute attente, la Municipalité a décidé de ne rien choisir et de lancer une sorte de concours d’idées par le biais d’un appel d’offres. «L’endroit suscite à l’évidence des intérêts divers et les constructions le long des rives du lac doivent faire l’objet d’une attention particulière, souligne la municipale. C’est la raison pour laquelle nous avons pris la décision d’ouvrir le jeu et de faire en sorte que toutes les créativités puissent se manifester.»

Bernard Russi, qui nous avait précisé que le mandat confié aux architectes stipulait que le projet devait être en harmonie avec le lac, le parc qui l’entoure et le siège du Comité international olympique en construction, préfère pour l’instant ne faire aucun commentaire, mais on devine sans peine sa colère. La Municipalité, pour sa part, ne sait pas encore quels canaux elle utilisera pour lancer son appel d’offres et La Vaudaire, dès lors, risque de passer encore de long mois à l’abandon. (24 heures)

Créé: 27.10.2016, 11h00

Articles en relation

Le groupe BOAS a acheté La Vaudaire

Vidy Ravagé par un incendie il y a trois ans, le restaurant du bord du lac s’apprête à faire peau neuve. Plus...

La Vaudaire intéresse soudain du monde

Vidy A l’abandon depuis trois ans après un violent incendie, l’établissement du bord du lac suscite désormais les convoitises. Plus...

La Vaudaire sera fermée pendant l’été

Vidy Lourdement endommagé par un incendie il y a trois ans, l’établissement n’a toujours pas été remis en état. Plus...

A Vidy, La Vaudaire ne pourra pas rouvrir l’été prochain

Lausanne Le cauchemar administratif que vit le propriétaire de l’établissement, endommagé par un incendie, n’est pas encore terminé. Plus...

Le propriétaire d’un restaurant incendié clame son désarroi

Lausanne La Vaudaire, en plein cœur du parc Bourget, à Lausanne, a brûlé il y a plus de trois mois. Depuis lors, rien ne bouge. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des parents et des enfants séparés par le rêve américain, paru le 19 juin
(Image: Bénédicte) Plus...