Lausanne veut rendre la rue à ses habitants

AménagementChemins vers l’école, bancs publics, zones de rencontre… l'élue demande un crédit pour rendre l’espace public plus agréable et sûr.

Les abords de l'école de Prélaz, au chemin de Renens, feront l'objet d'aménagements pour que le chemin de l'école soit «plus sûr et plus ludique».

Les abords de l'école de Prélaz, au chemin de Renens, feront l'objet d'aménagements pour que le chemin de l'école soit «plus sûr et plus ludique». Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il faudra peut-être les chercher, ces mesures. Mais elles ont toutes les chances d’être grandement appréciées par ceux qui vivent à proximité immédiate. Florence Germond, socialiste, cycliste et responsable de la Mobilité, a décidé d’améliorer la qualité des espaces publics de Lausanne. Pas les grandes places de la Riponne ou du Tunnel. Pas non plus les infrastructures de transport. Elles bénéficient de leurs propres moyens. Cette fois-ci, c’est dans le détail que se cacheront les actions. Dans des interventions légères – parfois amovibles – et souvent peu coûteuses.

La Ville demande un crédit-cadre de 4,4 millions qui devrait servir, jusqu’à 2021, à répondre aux besoins d’amélioration de l’aménagement de l’espace public. Marquages au sol, identité visuelle des zones de rencontre, aménagements cyclistes, bancs publics… Certains besoins ont déjà été exprimés ou identifiés. D’autres le seront grâce à un diagnostic des espaces publics.

«Berne et Zurich ont notamment effectué ce diagnostic et ça a été très instructif, relève Florence Germond. Avoir un œil extérieur sur la ville, c’est nécessaire. Lorsqu’on évolue dans un même environnement depuis longtemps, on ne peut pas tout voir.» Les résultats de cette étude sont attendus au printemps 2019. Mais des nouveautés sont déjà au programme.

Pour les enfants d’abord, en rendant leur chemin vers l’école plus agréable et plus sûr. Sont d’ores et déjà concernés les établissements de Villamont, de Prélaz et de Montoie. On pourrait y voir apparaître de la signalétique particulière, du mobilier ludique et visible… «Pour Villamont et Montoie, cette valorisation du chemin de l’école s’accompagne d’une modération des abords (Z30 ou zone de rencontre), conformément aux demandes exprimées par la population», complète Fabien Roland, chef de division au Service lausannois des routes et de la mobilité.

Voitures freinées

Les limitations de vitesse sont une pierre angulaire de la politique lancée par Florence Germond. Elles sont envisagées pour sécuriser des zones, promouvoir la santé publique et diminuer le bruit du trafic. Selon l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), 1,6 million d’habitants sont trop exposés aux nuisances sonores liées au trafic et ils peuvent exiger d’être dédommagés depuis le 1er avril.

Un secteur est déjà visé. À Rovéréaz, du côté du chemin de la Grangette, la zone 30 deviendra zone de rencontre, avec priorité aux piétons, donc. D’autres quartiers limités à 20 devraient fleurir ailleurs en ville. «Nous allons aussi travailler sur l’identité de ces zones. Le totem actuel a vécu. Je demande à mes équipes de plancher sur une meilleure perception de ces zones.» Le marquage au sol devrait être un des outils privilégiés. «Il est très bon marché et créée immédiatement une autre dynamique.»

La Ville poursuivra le travail entamé avec ses améliorations pour les vélos, en augmentant le nombre de rails en bordure d’escaliers – des goulottes – ou en ajoutant des arcs pour le stationnement. Les personnes malvoyantes bénéficieront de bandes podotactiles meilleures et plus fréquentes.

Le document soumis aux élus aborde aussi une question qui va sans aucun doute provoquer le débat: la piétonnisation de nouvelles rues. La responsable politique se garde bien de dire quelles rues elle a dans son viseur. Mais des élus ont par exemple proposé d’évacuer les voitures de Marterey et de Pépinet.

Des voix se sont aussi fait entendre pour la piétonnisation de places, par exemple la place Centrale. «Nous verrons ce qui ressort du diagnostic, précise Florence Germond. Et nous travaillerons de toute manière avec tous les acteurs concernés et avec mon collègue Pierre-Antoine Hildbrand (Ndlr: en charge de l’Économie).»

La voix du peuple

Les piétons, les personnes à mobilité réduite et les cyclistes seront donc, avec les enfants, les grands gagnants de ces futurs aménagements. Et ils feraient bien de s’exprimer car «la Municipalité confirme sa volonté de soutenir les actions et aménagements proposés par la population», dit Florence Germond dans son communiqué.

Sur les 4,4 millions que les élus sont appelés à débloquer, 1,3 million sera prélevé dans le Fonds pour le développement durable de la Ville. (24 heures)

Créé: 06.04.2018, 21h14

À Strasbourg, des interventions au sol permettent de «préfigurer une future rue piétonne». Lausanne n’annonce pas pour le moment quelles rues seront concernées. (Image: VILLE DE LAUSANNE)

Améliorer les chemins des abords des écoles est un objectif. Ici, l’exemple du quartier de Turnweg, à Berne. (Image: ZONEDERECONTRE.CH)

La zone de rencontre temporaire à la gare de Renens actuellement en chantier. Elle sera définitivement en zone 20 dès 2021. (Image: PH. MAEDER)

Articles en relation

Il sera bientôt plus aisé de se promener à Lausanne

Politique La Ville va investir mais surtout booster sa politique de mobilité douce. Plus...

Les vélos sont toujours plus nombreux, mais ils peinent à se frayer un chemin

Lausanne Les pentes lausannoises effraient de moins en moins. Mais il manque encore de quoi circuler en sécurité Plus...

Lausanne soigne son offre de bancs publics

Mobilité Déjà considérée comme exemplaire, la Ville mène une nouvelle étude pour parfaire son réseau. Objectif: 30 bancs par an. Plus...

Bientôt des pompes à vélo en libre-service

Lausanne Finies les roues dégonflées! Sur le modèle zurichois, la Ville va installer cinq pompes publiques dans le courant 2017. Plus...

Le passage Saint-François, point noir du centre-ville

Lausanne Escalators en panne régulière, commerce à l’abandon, WC glauques... L’endroit est parmi les plus sordides du centre-ville. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Pro Infirmis aide à reconnaître les artistes handicapés. Paru le 24 avril 2018
(Image: Bénédicte) Plus...