Lausanne veut un spécialiste du harcèlement de rue

Embauche La Ville poursuit sa politique de lutte contre ce phénomène et innove: un poste dédié est créé.

Pierre-Antoine Hildbrand, municipal PLR en charge de la sécurité.

Pierre-Antoine Hildbrand, municipal PLR en charge de la sécurité. Image: VQH/VALENTIN FLAURAUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lausanne est à la recherche d’un-e «Chargé-e de missions Harcèlement de rue et Incivilités». Un poste à 80%, inédit pour la ville, et peut-être même en Suisse.

Dans le sillage de son très médiatique musée du harcèlement, de la marche exploratoire pour déterminer ce qui, dans l’espace public, doit changer ou encore du renforcement de la formation des policiers sur cette question, Lausanne poursuit l’effort. Une application destinée aux signalements est aussi en cours d’élaboration, en parallèle à l’initiative privée Eyes Up, actuellement en recherche de fonds. Le municipal libéral-radical lausannois de la Sécurité, Pierre-Antoine Hildbrand donne quelques explications sur le profil recherché.

Mais qu’est-ce qu’un spécialiste du harcèlement?
Nous cherchons une ou un chargé-e de missions dans le domaine du harcèlement de rue et de la lutte contre les incivilités. Il s’agit d’une personne avec une vision, capable de mener un projet et de mettre en œuvre les décisions de politique municipale dans le domaine.

Vous avez prévu ce poste pour une durée déterminée de deux ans. Vous aurez réglé le problème d’ici là?
Exactement: nous nous devons d’être efficaces. Plus sérieusement, il s’agit d’un processus administratif normal. Nous espérons évidemment consolider ce poste, mais c’est aussi lié à la situation délicate des finances communales, qui nécessitent d’être très précautionneuses lorsqu’on crée de nouveaux postes.

À quoi cette personne va-t-elle vraiment occuper ses journées?
Il s’agira d’analyser et de s’assurer du suivi des signalements qui nous parviendront au sujet du harcèlement de rue. Savoir, d’entente avec la police, si les faits relèvent du droit pénal et impliquent une plainte et une enquête de la police judiciaire. S’il s’agit d’éléments non pénaux ou réguliers, d’impliquer d’autres services de l’administration ou des intervenants privés pour prendre des mesures structurelles ou localisées.

Vous parlez de signalements. Est-ce que vous allez travailler avec cette application qui est en cours de création, Eyes Up?
Nous sommes une entité publique, soumise à certaines règles. Nous allons, comme annoncé, mettre en place notre propre système de signalement, qui vise à répondre aux victimes ou aux personnes qui nous transmettent des informations. Si l’on est face à une situation d’urgence, il faudra tout de suite les orienter vers police secours; si l’on est face à d’autres situations, les traiter, les prendre en compte dans la durée. Nous saluons toutes les initiatives privées qui peuvent être faites, mais nous ne savons pas encore selon quelles modalités celles-ci vont ou non nous transmettre une partie de leurs données.

Il est précisé qu’une personne de sexe féminin ou qui a subi du harcèlement sera privilégiée à compétences égales. Pourquoi?
Il me semblait très important que, pour répondre aux demandes des victimes et pour interagir avec les différents services de la Ville, en particulier dans le domaine policier, une personne ayant malheureusement expérimenté ce type de situation, à compétences égales, soit privilégiée.

Créé: 11.04.2019, 18h30

Articles en relation

Lausanne veut ranger le harcèlement au musée

Société La Ville a lancé une campagne de sensibilisation avec une vidéo écrite par Yann Marguet, transformé en guide de ce lieu particulier. Plus...

Un formulaire web contre le harcèlement de rue

Lausanne La Municipalité a présenté mercredi ses mesures pour lutter contre un phénomène massif, mais qui suscite peu de plaintes. Plus...

Une appli contre le harcèlement de rue

Lausanne Les Verts lausannois demandent aux autorités d’étudier la pertinence d’un tel outil pour que «la peur change de camp». Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.