Le Château Saint-Maire rendu aux Vaudois

LausanneAprès deux ans passés sous les échafaudages et les bâches grises, le vénérable monument se découvre enfin.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On avait fini par s’habituer à ne plus le voir trôner sur la colline de la Cité, bardé qu’il était d’échafaudages depuis octobre 2015 et empaqueté de gris, tel une œuvre de l’artiste Christo. Et le voilà aujourd’hui, près de deux ans après sa «disparition», rendu à la vue des Vaudois.

La vénérable bâtisse, construite de 1400 à 1430 et siège du gouvernement vaudois depuis 1803, se dévoile sous ses meilleurs atours. Mais qu’est-ce qu’on voit de neuf, au juste? Visite guidée avec Pascal Broulis, le conseiller d’Etat en charge des Finances et des Relations extérieures.

Alors certes il reste des armatures en fer, il est des ouvriers qui attaquent la molasse au marteau-piqueur, et des palissades noires ceinturent toujours le Château en son pied, mais il en impose à nouveau. Tout d’abord avec ses quatre tours en brique rouge et leurs volets d’une teinte plus soutenue. Elles abritent de petits espaces qui ne sont pas encore attribués. «Elles offrent pourtant les plus belles vues sur Lausanne», confie Pascal Broulis. Toutes les briques ont été nettoyées et poncées à la main. Il a fallu en changer pour l’équivalent de 700 kilos.

De nouvelles fenêtres

On ne peut ignorer non plus les tuiles, plus étincelantes que jamais. Elles ont toutes été retirées à la main, puis déposées au sol avant d’être minutieusement nettoyées et brossées. «Il fallait déceler la moindre fissure.» On estime que 60% d’entre elles ont pu être conservées. Il faudra une vingtaine d’années avant qu’elles ne se patinent… Pascal Broulis: «C’est ce qu’on appelle une toiture froide. Elle ne sera pas chauffée. C’est comme ça, un château: il y a des avantages mais aussi des inconvénients. Au centre de la bâtisse, par exemple, il fait noir même en plein jour.» Un détail encore: un nouveau mât a fait son apparition sur le toit. Il servira à hisser les drapeaux.

On ne s’en aperçoit pas au premier coup d’œil, mais toutes les fenêtres ont été remplacées. «Elles sont toutes en chêne», précise Philippe Pont, chef du Service immeubles, patrimoine et logistique (SIPAL). L’autre gros chantier des façades a consisté à rénover la molasse. Elle était tellement usée qu’il en manquait 50 centimètres par endroits. Un nouvel escalier monumental a aussi vu le jour, juste en dessus de la butte. Il sera réservé au personnel du Château, alors que le public entrera par l’esplanade.

Des visites en septembre

C’est dans le cadre de la rénovation dite centenaire du Château, d’un coût de 23,8 millions de francs, que les travaux extérieurs se sont déroulés. Outre l’enveloppe de la bâtisse à nouveau visible, des nouveautés ont fait leur apparition à l’intérieur: une salle de presse associée à une cafétéria, une salle de réunion entièrement vitrée qui doit permettre de voir poutres et charpente dans les combles, et un ascenseur.

Le public pourra découvrir le Château Saint-Maire pour la première fois lors des Journées du patrimoine, les 9 et 10 septembre. «L’inauguration officielle aura lieu le 14 avril 2018», précise Pascal Broulis. (24 heures)

Créé: 29.08.2017, 06h45

Articles en relation

Au cœur des chantiers du Château et du Parlement

Lausanne L’Etat lance un périodique sur le patrimoine. L’occasion de visiter deux monuments cantonaux en chantier. Plus...

A Lausanne, le Château Saint-Maire est assailli par les échafaudages

Chantier Les travaux de rénovation du siège du gouvernement vaudois se poursuivent avec des interventions sur la molasse et les briques rouges. Plus...

La restauration du château Saint-Maire coûtera 21 millions

Lausanne Pascal Broulis a présenté jeudi le projet de conservation et de restauration du Château Saint-Maire, à Lausanne, siège du gouvernement vaudois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...