Le Conseil des Jeunes fête ses 4 ans

LausanneL’anniversaire a permis de débattre du fonctionnement et de l’avenir de ce parlement de la jeunesse.

Conseil des Jeunes en 2011.

Conseil des Jeunes en 2011. Image: Gérald Bosshard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Conseil des jeunes a tiré le bilan de son activité lors d’une Assemblée générale anniversaire. L’occasion de se pencher sur les défis à venir. Certains de ses membres souhaiteraient que ce parlement soit plus actif. Ils réclament que «l’investissement» de leurs camarades au sein du Conseil se fasse davantage ressentir. Ce souci de cohésion se manifeste alors que le parlement des jeunes attend le résultat de son évaluation.

Une fois par législature, cette institution encore récente doit faire l’objet d’un contrôle externe, comme convenu avec la Municipalité lors de la création du Conseil. Une procédure qui n’effraie pas Tanguy Ausloos, délégué à la jeunesse de la Ville, parrain officiel du Conseil: «Je vois l’évaluation comme une occasion pour nous de nous améliorer. Je suis surpris par l’incroyable collaboration des jeunes. C’est un petit miracle. Les jeunes présents représentent le métissage de Lausanne. […] L’image parfaite de Lausanne et des jeunes lausannois qui travaillent ensemble.» Parmi les réussites, l’organisation annuelle de la réception pour les nouveaux citoyens. Entièrement pilotée par les jeunes, cette manifestation représente la moitié du budget du Conseil, soit 50'000 francs.

«Il est intéressant de voir comment le parlement des jeunes mêle le côté politique et citoyen, ce qui est assez rare pour un Conseil de Jeunes au niveau communal», souligne Rodolphe Maeusli, le président de la Commission des jeunes du canton de Vaud. Dans l’ensemble, les adhérents sont très «optimistes» quant aux activités et à l’avenir du Conseil.

K.B. (24 heures)

Créé: 20.12.2014, 14h56

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...