Le LEB rate le départ de sa cadence au quart d'heure

Transports publicsL’horaire actuel du LEB sera prolongé de quinze jours mais renforcé par des bus. Nuria Gorrite est consternée

Fêtée le 21 juin dernier (photo) l'introduction de la cadence 15 minutes entre Lausanne et Échallens sur la ligne du Lausanne-Échallens-Bercher sera fera finalement de manière édulcorée dès le 11 août.

Fêtée le 21 juin dernier (photo) l'introduction de la cadence 15 minutes entre Lausanne et Échallens sur la ligne du Lausanne-Échallens-Bercher sera fera finalement de manière édulcorée dès le 11 août. Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sept semaines après les festivités annonçant l’arrivée de la cadence 15 minutes jusqu’à Échallens, c’est la douche froide pour les responsables du Lausanne-Échallens-Bercher (LEB): deux nouveaux arrêts maladie de régulateurs du trafic ferroviaire et la défaillance d’un nouveau logiciel obligent la direction à édulcorer ce qui devait être l’événement de l’été dans le Gros-de-Vaud. «Nous sommes passés d’une situation difficile à une situation de crise», déplore Michel Joye, le directeur des Transports publics lausannois qui ont repris la gestion de la ligne en 2014. Le nombre de trains momentanément supprimés et remplacés par des bus va donc notamment encore s’accroître dès ce jeudi.

Bus en renfort

Dans ces conditions, le nouvel horaire ne rentrera pas en vigueur dimanche. L’ancien horaire sera prolongé de deux semaines, soit jusqu’au lundi 26 août, jour de la rentrée scolaire. Pour limiter les dégâts et quand même augmenter l’offre, des bus de renfort circuleront entre chaque train entre Échallens et Cheseaux. La principale conséquence négative de ce report est que, durant quinze jours, les trains ne seront plus coordonnés avec les cars postaux qui, eux, appliqueront bien le nouvel horaire dès ce dimanche.

Le nouvel horaire du LEB devrait entrer en vigueur le lundi 26 août, mais toujours avec le service de renfort par bus entre Échallens et Cheseaux. Ce fonctionnement se poursuivra ensuite jusqu’à ce que les effectifs humains et les moyens techniques permettent la circulation des trains à la cadence 15 minutes jusqu’à Échallens, comme cela était normalement prévu dès ce dimanche.

«Nous avions pourtant pris les mesures nécessaires, estime le nouveau responsable du LEB, Olivier Bronner. Les infrastructures sont opérationnelles et l’effectif de mécaniciens est à nouveau au complet.» Quant au nouveau logiciel: «On nous a toujours assuré qu’il fonctionnerait, assure Michel Joye. Mais le test de jeudi passé a montré le contraire. Au niveau de la direction, nous sommes quotidiennement en contact avec le fournisseur pour trouver des solutions.»

Nuria Gorrite «consternée»

Ministre de tutelle des deux entreprises de transport (LEB et TL), Nuria Gorrite se dit «consternée» par ces décisions qu’elle a apprises mardi. D’autant qu’elle avait elle-même demandé en juin dernier s’il ne serait pas plus sage de repousser l’introduction de cette nouvelle cadence au changement d’horaire de décembre prochain. «Je dois malheureusement constater que les réponses obtenues tenaient plus du «yes, we can» que de certitudes. Sur ce dossier, le conseil d’administration et la direction ont fait preuve de légèreté. Le résultat est que, durant ces quinze prochains jours, de nombreux usagers vont se retrouver dans des situations très inconfortables. Et cela commence à poser des problèmes de crédibilité.»

La cheffe du Département des infrastructures constate toutefois aussi que la compagnie joue réellement de malchance dans un contexte déjà compliqué pour toutes les entreprises de transport. «Et cela ne doit pas cacher tout ce qui avance bien, et en premier lieu les travaux du tunnel sous l’avenue d’Échallens.»

Créé: 07.08.2019, 18h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.