Le PLR veut le quart des sièges du Conseil de Lausanne

CommunalesLe parti vise aussi un deuxième siège à la Municipalité de Lausanne, avec Mathieu Blanc et Pierre-Antoine Hildbrand.

Mathieu Blanc et Pierre-Antoine Hildbrand sont les deux candidats du PLR pour la municipalité de Lausanne.

Mathieu Blanc et Pierre-Antoine Hildbrand sont les deux candidats du PLR pour la municipalité de Lausanne. Image: Jean-Bernard Sieber

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un objectif «ambitieux», voilà ce qu’annonce le PLR lausannois par la voix de sa présidente, Florence Bettschart-Narbel. Pour les élections du 28 février, les libéraux-radicaux entendent obtenir un quart des sièges du Conseil communal, soit passer de 24 à 25. Des démissions récentes, celles d’Alain Jeanmonod et de Charles Denis Perrin permettent d’ailleurs l’entrée pour quelques mois de nouveaux venus sur la liste PLR. Il s’agit de Nicolas Tripet et de Stéphane Wyssa.

L’ambition concerne aussi la Municipalité. On le sait depuis un an et demi, les conseillers communaux Pierre-Antoine Hildbrand et Mathieu Blanc tenteront non seulement de conserver le siège occupé jusqu’à maintenant par Olivier Français, mais aussi de conquérir un deuxième siège.

Les deux candidats officiels sont désormais bien visibles sur une grande bâche qui recouvre les locaux du PLR, à la place de la Riponne. Mardi matin, elle était leur toile de fond pour présenter une partie des thèmes qu’ils défendront s’ils sont élus. Et pour présenter leur campagne ces prochains mois.

Une dizaine de thèmes

Un slogan d’abord: «Une ville meilleure pour une meilleure vie.» Le PLR entend être présent «dans les quartiers, pour une démarche participative à l’écoute des Lausannois», explique Florence Bettschart-Narbel. Les membres du parti seront notamment visibles, outre le marché du samedi, sur des stands à Ouchy, à l’avenue de Cour, à la Sallaz ou encore à Chailly.

Une dizaine de thèmes seront articulés. Parmi lesquels l’emploi et l’apprentissage. Un cheval de bataille qui touche aussi bien, selon Mathieu Blanc, à la création de places en crèche qu’à la police du commerce comme «aide et non entrave» à l’activité. La sécurité est aussi au cœur du programme, avec une présence accrue d’agents sur le terrain. Pierre-Antoine Hildbrand a par ailleurs souligné l’importance des infrastructures de mobilité mais aussi la «réactivation d’une politique de rues piétonnes». (24 heures)

Créé: 01.12.2015, 17h33

Articles en relation

Une candidature double pour le PLR en vue des élections municipales

Lausanne Mathieu Blanc et Pierre-Antoine Hildbrand s'annoncent partants pour la Municipalité lausannoise en 2016. Plus...

La voie est libre pour la relève PLR à l'exécutif de Lausanne

Elections Déclarés candidats à l'investiture depuis près d'un an, Pierre-Antoine Hildbrand et Mathieu Blanc ont davantage de chances d'êtres élus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...