Le PS fait les frais des tensions autour du Gymnase du soir

Mont-sur-LausanneDirecteur de l’institution, Olivier Maggioni quitte le Parti socialiste. Le hic, la section montaine reposait sur ses épaules.

«Lorsqu'il n'y avait pas de section PS au Mont, nous formions un groupe socialiste et d'indépendants de gauche. C'est un retour à cette situation qui pourrait se matérialiser en vue des communales», suggère Olivier Maggioni.

«Lorsqu'il n'y avait pas de section PS au Mont, nous formions un groupe socialiste et d'indépendants de gauche. C'est un retour à cette situation qui pourrait se matérialiser en vue des communales», suggère Olivier Maggioni. Image: Christian Brun

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Parti socialiste ne sera plus présent au Mont-sur-Lausanne. Le petit groupe de cinq élus au Conseil communal fait les frais d’un désaccord qui se situe au niveau cantonal.

Engagé dans la bataille, le président du groupe politique a décidé de quitter le parti à la rose pour mieux se consacrer à son combat. Or il tenait la section socialiste sur ses épaules et, faute de successeur, celle-ci va disparaître. Les cinq élus siégeront en tant qu’indépendants jusqu’aux prochaines élections.

«J'ai démissionné du Parti socialiste pour avoir les coudées franches dans la défense du Gymnase du soir face à la volonté de la conseillère d’État de le fermer», confie Olivier Maggioni. Ancien conseiller personnel de Pierre-Yves Maillard, le directeur du Gymnase du soir est rompu aux questions politiques. Et, dans ce combat, il y a un alignement de planètes roses qui n’est pas tenable pour le socialiste.

La conseillère d’État socialiste Cesla Amarelle soutient en effet l’absorption du Gymnase du soir, une institution indépendante – subventionnée par l’État –, dont l’association est présidée par le conseiller national Samuel Bendahan, lui aussi socialiste. Un socialiste en lutte contre des camarades? «Du point de vue politique, je dois sortir du jeu», souligne Olivier Maggioni.

Également président du groupe socialiste au Mont, Olivier Maggioni compte que trois camarades ont suivi sa démission du parti. Les deux élus roses restants n’étant pas en mesure de reprendre la tâche en main, la section est condamnée. Au Conseil communal, traditionnellement acquis à la droite, cette annonce ne changera pas grand-chose.

À gauche, le groupe Le Mont citoyen avait déjà ratissé une bonne partie de l’électorat lors des dernières élections, sans présenter d’étiquette politique. «C’est assez triste de voir la disparition d’une formation avec laquelle nous avions des alliances, commente Jolanda Müller Chabloz, présidente du Mont citoyen. Mais nous n’avons pas encore réfléchi aux conséquences sur les prochaines élections.»

Il est plausible que, si la vague électorale verte se confirme, différents scénarios se profilent en vue de 2021. «Lorsqu'il n'y avait pas de section PS au Mont, nous formions un groupe socialiste et d'indépendants de gauche. C'est un retour à cette situation qui pourrait se matérialiser en vue des communales», suggère Olivier Maggioni.

Créé: 03.02.2020, 17h10

Articles en relation

Le Gymnase du soir résiste à son étatisation

Canton de Vaud Dans l’idée de créer un pôle de la formation des adultes, la ministre Cesla Amarelle veut que l’État absorbe le gymnase autonome. L’association qui le gère rejette ce plan. Plus...

Au petit matin de la formation des adultes

Éditorial Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.