Le français à la plage séduit les immigrés

LausannePour la septième année consécutive, les cours d’introduction donnés à Vidy attirent les étrangers fraîchement arrivés.

263 personnes ont suivi cette année les cours de français donnés à Vidy.

263 personnes ont suivi cette année les cours de français donnés à Vidy. Image: Marius Affolter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Entre la mi-juillet et la mi-août, Lausanne dispense chaque année des cours de français à l’intention des immigrés fraîchement arrivés à Lausanne. La septième édition de ces classes de plein air, organisées à la plage de Vidy, a réuni 263 élèves, à raison d’une moyenne de 78 par cours. A cause du mauvais temps, six cours ont dû être annulés. Dans son communiqué, la Ville constate que les chiffres de fréquentation de cet enseignement sont constants. Une popularité qui semble démontrer qu’il répond à une attente. En effet, la Ville constate une certaine assiduité des apprenants, dont 22% ont fréquenté les cours entre six et dix fois. En moyenne, chaque participant a suivi quatre cours. Les enseignants ont abordé les thématiques utiles comme les rencontres et les présentations d’usage, la famille et la vie quotidienne, la santé, la formation et l’emploi.

Ces cours poursuivent le double objectif de toucher les tout nouveaux arrivants et de leur donner envie de poursuivre l’apprentissage du français. Selon la Ville, plus de la moitié des participants sont arrivés en Suisse depuis moins de six mois. Les deux tiers d’entre eux auraient confirmé leur intention de poursuivre cet apprentissage linguistique.

Les cours donnés à Vidy-Plage offrent aux services communaux une forme de baromètre des arrivées à Lausanne. Ainsi, il a été constaté cette année encore que les Espagnols et les émigrés en provenance de pays hispanophones sont majoritaires. Mais la Ville constate une augmentation du nombre d’Afghans et de Chinois. L’Arménie et la République tchèque sont aussi représentées, tout comme l’Erythrée.

Ces cours sont financés par la Ville dans un but évident d’intégration. Près de 2 millions de francs sont consacrés chaque année à des initiatives de ce type. (24 heures)

Créé: 13.08.2016, 12h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...