Le futur quartier Rasude doit diminuer en hauteur

LausanneSelon la Municipalité de Lausanne, les immeubles du projet présenté par un bureau genevois sont trop hauts. Les CFF et Mobimo y travaillent

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comment aménager des espaces publics tout en densifiant la capacité d’occupation? Il faut construire en hauteur. C’est l’un des enjeux du futur quartier Rasude, à l’est de la gare de Lausanne. Il se composera, à l’horizon 2022, de 70% de bureaux à louer, de 20% de logements locatifs et d’une part de 10% consacrée aux commerces, aux loisirs et à un hôtel. Sans oublier les guichets postaux.

60 mètres pour 17 étages

La Municipalité de Lausanne a pris connaissance d’un premier projet de volumétrie, issu d’un concours auquel huit bureaux d’architecture ont participé. Elle a estimé que les volumes présentés sont trop hauts. «Nous souhaitons une harmonisation avec les autres grands projets voisins, le Pôle gare et le Pôle muséal», relève Natacha Litzistorf, municipale du Logement, de l’Environnement et de l’Architecture.

«Nous sommes en train de retravailler le projet», déclare Marc Pointet, directeur de Mobimo Suisse romande et président de SV Rasude, qui réunit le groupe immobilier et les CFF. Selon la maquette du bureau lauréat, Eric Maria architectes, à Genève, l’immeuble élancé situé à l’angle de la place de la Gare et de l’avenue de la Gare ascende à 60 mètres pour 17 étages. Ce qui le situe à une cote un peu supérieure à la tour Edipresse.

Un défi

«Notre but est désormais de rester en dessous de la tour Edipresse. Le défi, c’est que la planification est dense. Si on veut aménager des espaces publics, il faut élever les constructions. Les ouvertures sont un atout de ce projet», relève Marc Pointet, qui s’est engagé à trouver des solutions. Selon Natacha Litzistorf, la réduction des niveaux ne devrait pas trop prétériter les espaces publics. La surface de la plate-forme qui coiffe les espaces de tri que La Poste abandonnera est en effet importante.

«Nous ne voulons pas faire un copier-coller des technoparcs existant ailleurs»

Le futur quartier, dont le coût est estimé à près de 400 millions de francs, accueillera 1600 employés. Une réflexion doit encore avoir lieu sur une identité forte à donner au site, ainsi que le relève Natacha Litzistorf: «Nous devons réfléchir ensemble au type d’entreprises et de commerces qui s’installeront. Nous ne voulons pas faire un copier-coller des technoparcs existant ailleurs.»

Créé: 23.11.2016, 06h47

Articles en relation

L’ex-centre de tri postal fait le plein de locataires

Lausanne Mobimo a réussi à occuper les six étages de l’ancien immeuble de la Poste en haut de l’avenue d’Ouchy. Plus...

Un quartier à 300 millions naîtra à l’est de la gare de Lausanne

Urbanisme Attirer des emplois dans des bureaux, tel est l’objectif prioritaire. Les logements auront une part de 20%. Plus...

Comment les usagers voient la place de la Gare de Lausanne

Urbanisme Lausanne a présenté une étude sur le quartier. Elle révèle notamment que la voiture doit continuer de pouvoir y accéder. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...