Le nouveau Cery à 107 millions passe son examen politique

InvestissementLe projet soumis demain au Grand Conseil, qui doit voter sur l'octroi du crédit, a été considérablement raboté pour éviter les rebuffades politiques.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En sollicitant un crédit de 106,7 millions pour construire un nouvel hôpital dans les bois de Cery, la psychiatrie fait-elle marche arrière? «Le projet peut paraître paradoxal, reconnaît Jacques Gasser, chef du Département de psychiatrie du CHUV, mais il s’inscrit dans une continuité en répondant aux besoins contemporains.»

Le nouvel ensemble sera destiné au traitement des crises aiguës de personnes qui, le reste du temps, sont placées en institutions ou suivies sur un mode ambulatoire. Débattu demain au Grand Conseil, ce projet est une étape majeure dans l’évolution de la psychiatrie vaudoise.

Evolution des institutions spécialisées

Au XIXe siècle, les autorités cantonales ont acheté la campagne de Cery et ses forêts pour y construire un hôpital psychiatrique avec le souci de soustraire aux regards les malades mentaux. Sans que la situation décentrée de l’institution soit remise en question, un nouveau bâtiment a été construit pour la psychiatrie générale en 1959, un autre pour la psychogériatrie en 1963.

Dans les années 1970, l’établissement a compté jusqu’à 750 patients. L’arrivée des neuroleptiques et des antidépresseurs a ensuite bouleversé la prise en charge thérapeutique. Ciblés en fonction des troubles, les traitements ont favorisé la réinsertion des malades.

Tandis que les institutions spécialisées se multipliaient et qu’un réseau de prise en charge ambulatoire se développait, la psychiatrie s’est livrée à un formidable mouvement de déshospitalisation. A Cery, le nombre de lits du secteur adultes est passé de 216 en 1987 à 105 en 2010. 

Dans le même temps, la mission de la psychiatrie clinique a évolué: elle ne reçoit plus ses patients pour de longues durées, mais le temps de les stabiliser lorsque leurs troubles se manifestent de façon extrême.

Hôpital vétuste

Aujourd’hui, l’architecture du complexe est aussi vétuste qu’inadaptée, en particulier sur le plan de la sécurité. Il aurait pu paraître rationnel de construire un nouvel hôpital dans le périmètre central du CHUV. Mais le site de Cery a ses avantages. D’abord, avec le LEB qui circule désormais au quart d’heure, il n’est plus si décentré. Ensuite, grâce au Centre de neurosciences psychiatriques, il s’est transformé en campus universitaire où recherche, enseignement et activités cliniques sont complémentaires. Enfin, les jardins et la forêt qui entourent le complexe seront réaménagés pour s’ouvrir au public. Ce qui servira un objectif essentiel: déstigmatiser la psychiatrie.

Reste la politique. Pour passer la rampe, le coût du projet a été ramené de 170 à 106,7 millions, notamment en renonçant à construire deux étages de l’aile sud du nouveau bâtiment. Malgré les perspectives démographiques, la capacité des unités de psychiatrie générale restera donc inchangée, à un lit près… L’augmentation de l’effectif du personnel soignant sera pour les nouvelles unités, consacrées aux handicapés mentaux, aux mineurs et aux détenus sous mesures d’internement en phase de réinsertion. (24 heures)

Créé: 02.09.2013, 07h25

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...