Les éléphantes «Ceylon» et «Delhi» font leurs adieux aux Vaudois

Cirque KnieA la fin de la tournée, les pachydermes qui ont baladé des générations de Vaudois sur leur dos prendront congé du chapiteau national.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

N’en déplaise aux zèbres, à l’équilibriste chinoise Cai Yong, au ventriloque Willer Nicolodi ou aux pur-sang de Géraldine Knie, les vedettes de la tournée 2015 du cirque national suisse, ce sont les éléphantes Ceylon et Delhi. Et pour cause: après avoir baladé des générations de Vaudois sur leur dos dans l’enceinte de la ménagerie, les pachydermes prendront congé du chapiteau à la fin de cette 97e tournée.

Définitivement (lire ici). «Nous avons décidé de nous concentrer sur leur reproduction», explique Franco Knie junior. Jeudi matin, à Lausanne, Ceylon et Delhi foulaient donc le bitume de la place Bellerive pour une des toutes dernières fois.

Pas de stress inutile

On aurait pu imaginer que pour leur tournée d’adieu, en véritables stars asiatiques de 3,5 tonnes chacune, les deux éléphantes de 44 et 47 ans auraient eu droit à certains égards. Une double ration de pommes ou de carottes? Il n’en est rien. «On ne doit pas changer leurs habitudes, cela pourrait les rendre nerveuses. Elles aiment bien la routine finalement. Evitons-leur tout stress inutile», confie Franco Knie junior. Le dresseur a bien constaté que des visiteurs venaient exprès prendre congé des éléphantes, que le courrier les concernant était plus fourni que d’habitude, mais il se veut rassurant. «Elles ne partent pas pour toujours! Vous pourrez les visiter à Rapperswil.»

Si les éléphantes manqueront à beaucoup de Vaudois, il est une autre évidence pour leur dresseur depuis quinze saisons: les tournées manqueront aux éléphantes. «Elles aiment bien prendre la route. Elles ont un odorat bien développé, comme les chiens, et beaucoup de mémoire. Elles se souviennent d’une année à l’autre des places sur lesquelles nous nous arrêtons, celles qui sont en bitume, en terre ou en gazon. Elles aiment en retrouver certaines plus que d’autres.»

En tournée, les pachydermes sont aussi très sollicités par le spectacle, les baignades parfois et les visiteurs de la ménagerie. Le risque qui les guette une fois que le rideau sera tombé sur la piste en sciure, c’est l’ennui.

«Elles vont me manquer»

«Au Zoo de Rapperswil, il faudra bien occuper nos huit éléphants – dont le mâle de 17 ans, Thisiam, arrivé au début du mois d’août –, qui disposeront d’un tout nouvel enclos, avec des cascades et un bassin suffisamment profond pour qu’ils puissent y nager», assure Franco Knie junior. Le programme est déjà défini: grand nettoyage des écuries et lavage des éléphants un par un le matin, marche forcée, balades de visiteurs et jeux consistant à cacher leur nourriture. Ils vont aussi devoir faire l’apprentissage du vivre ensemble toute l’année.

« Ceylon et Delhi vont aussi me manquer, comme mon numéro avec elles. Moi, je serai en tournée. Elles, au zoo. J’ai heureusement des photos d’elles sur les murs de ma caravane. Comme elles, il faudra que je m’occupe. Cela tombe bien: ce n’est pas le travail qui manque au cirque!» conclut Franco Knie junior.

Créé: 01.10.2015, 10h00

Galerie photo

Nostalgie pour les éléphants Knie

Nostalgie pour les éléphants Knie Notre galerie d'images d'archives

Où les voir une toute dernière fois?

Knie est à Lausanne jusqu’au
14 octobre, puis à Vevey et à Aigle. Il est donc possible d’aller voir une dernière fois les éléphants à la ménagerie ou pendant le spectacle avant qu’ils ne quittent le canton de Vaud, mais le must, c’est d’assister à leur baignade souvent agitée dans le Léman, à Lausanne.

«Cela dépend beaucoup de la météo. Et des éléphants aussi. Cette année,à Neuchâtel, ils étaient au bord du lac mais n’ont pas voulu s’y tremper», prévient Franco Knie junior.

Les dates prévues pour le bain de 10 h 30 de Ceylon et Delhi sont ce vendredi
2 octobre, puis le mardi 6, le mercredi 7, le jeudi 8, le vendredi 9 et enfin le mardi 13 octobre. La décision se prend le matin même. Elle est publiée avant 9 h sur le site www.knie.ch

Ce samedi a lieu également la Matinée des éléphants, de 9 h à 12 h, avec répétition commentée sous le chapiteau et possibilité ensuite de nourrir les pachydermes. Entrée gratuite au zoo et sous le chapiteau.

Articles en relation

«Beaucoup de gens seront tristes sans les éléphants»

Cirque Knie Franco Knie est conscient de mettre fin à une tradition chère aux Suisses. C’est pour le bien des animaux, affirme le cirque. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 23 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...