Les enfants de Bussigny ont gym le dimanche

JeunesseLa première édition de l'OpenSunday a réuni plus de 120 jeunes de 7 à 13 ans dimanche après-midi, dans l'Ouest lausannois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour une première, ce fut un succès. Dimanche, de 13 h 30 à 16 h 30, 124 enfants ont investi la salle Tatironne pour le tout premier OpenSunday de Bussigny. Le concept de cet événement? Proposer des activités sportives gratuites aux 7-13 ans, tous les dimanches après-midi de la saison froide, jusqu’au 2 avril.

Foot, hockey, hip-hop...

Dans la salle flambant neuve, une dizaine de coaches, parfois à peine plus âgés que les participants, veillent au bon déroulement des activités. Un miniterrain de football se remplit rapidement de bambins arborant le maillot de leur joueur préféré. Après quelques buts, ils troquent le ballon rond contre une crosse de hockey et un palet. A l’autre bout de la salle, des groupes s’essaient à des jeux de balles imaginés par les coaches. Plus tard dans l’après-midi, deux jeunes filles viennent initier les enfants à la danse hip-hop.

«On s’ennuie le dimanche, c’est bien de pouvoir venir ici pour jouer au foot», s’enthousiasme Aliga, un jeune garçon venu avec ses amis. Ici, pas de contraintes, les enfants choisissent les activités qui leur plaisent et participent à leur rythme. «Il n’y a pas d’esprit de compétition, le but est de prendre du plaisir», explique Olivier Prisi, responsable Suisse romande de la Fondation IdéeSport, à l’origine des OpenSunday.

Grâce à ces événements, les organisateurs espèrent toucher les enfants qui n’ont pas la possibilité de faire des activités avec leurs parents le week-end, souvent faute de moyens financiers. Mais le but est aussi de promouvoir l’activité physique. «On souhaite faire découvrir des sports et donner envie aux jeunes de s’inscrire dans un club. Entre 7 et 13 ans, c’est l’âge idéal», constate Oliver Prisi.

Deuxième commune vaudoise

Les OpenSunday existent depuis dix ans en Suisse et connaissent un succès croissant. Bussigny n’est pourtant que la deuxième Commune vaudoise à proposer ces événements, après Lutry. Le village des bords du Léman a lancé son premier après-midi sportif le 6 novembre. Mais les organisateurs sont en pourparlers avec plusieurs autres villes du canton afin de pouvoir étendre l’offre.

La fondation propose également les MidnightSports, des soirées sportives gratuites destinées aux adolescents, qui se déroulent dans une centaine de villes de Suisse. Les 2-5 ans ont aussi leurs événements sportifs, nommés MiniMove, se déroulant aussi les dimanches après-midi, mais pour l’instant uniquement en Suisse alémanique.

Créé: 20.11.2016, 21h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.