Les ordinateurs prêts à faire de l'ombre à Bach ou Beethoven?

Intelligence artificielleUn algorithme développé par des scientifiques de l'EPFL permet de générer des mélodies d'un style musical choisi.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les grands compositeurs comme Bach ou Beethoven se retourneraient dans leur tombe. Un concurrent de taille répondant au doux nom de Deep Artificial Composer (DAC) vient de débarquer dans le domaine de la composition musicale, risquant de leur faire de l'ombre.

Son nom vous aura sûrement mis la puce à l'oreille. Il s'agit en fait d'un algorithme informatique développé par des scientifiques de l'EPFL qui est capable de générer des mélodies d'un style musical choisi. Une nouvelle prouesse dans le domaine de l'intelligence artificielle.

Que l'on se rassure toutefois, ce compositeur artificiel ne remplacera pas tout de suite les compositeurs traditionnels faits de chairs et d'os. Le DAC se propose avant tout de leur servir d'outil d'aide à la création. «Le DAC est capable de produire des mélodies complètes et inédites, dotées d'un début et d'une fin, et avec des caractéristiques particulières du genre musical choisi», explique un des scientifiques du projet, Florian Colombo.

(24 heures)

Créé: 04.08.2017, 14h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...