Les pasteurs «trublions» montent un nouveau coup à Lausanne

InsoliteUne carcasse de voiture trône depuis ce jeudi matin sur les marches de l’église Saint-Laurent. Elle y restera un mois.

Image: PHILIPPE MAEDER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«On est de retour!» Ce dimanche, après une pause estivale, les pasteurs Daniel Fatzer et Jean Chollet célèbreront à nouveau le culte à l’église Saint-Laurent. Fidèles à leurs habitudes, ils signifient leur retour de manière spectaculaire. Ce jeudi matin, à 10 h, une carcasse de voiture a été déposée sur le parvis du temple.

L'épave y restera échouée un mois, comme une invitation aux «cabossés de la vie». «Nous allons mettre l’accent sur ce thème lors des quatre prochains cultes», explique Jean Chollet.

En parallèle, les négociations avec la paroisse Saint-Laurent-Les Bergières se poursuivent. Les deux pasteurs souhaitent devenir seuls responsables de l’utilisation et de la gestion de l’église, qu’ils doivent partager avec la paroisse. «C’est en bonne voie mais nous devons attendre que l’assemble paroissiale se prononce», affirme Daniel Fatzer. (24 heures)

Créé: 04.09.2014, 12h52

Articles en relation

Le dernier coup de force des pasteurs «trublions »

Eglise réformée Daniel Fatzer et Jean Chollet posent leurs conditions avant de renouveler leur mandat à l’église Saint-Laurent. Plus...

Deux pasteurs repoussent les frontières de la provoc

Eglise Saint-Laurent Samedi, deux hommes d’église lausannois ont simulé une braderie de cercueils en marge de Pâques Plus...

A l’Eglise Saint-Laurent, Thierry Romanens amuse les fidèles

liturgie L’humoriste était le premier invité d’une série de cultes autour d’une table de bistro Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.