Malgré l'accord de la justice, la rampe du Flon est abandonnée

MobilitéLe Tribunal administratif fédéral a validé l'entier du projet de tram, qui inclut aussi des bus en site propre. Le Canton renonce a construire la route Vigie-Gonin.

Les différents intervenants impliqués dans l'affaire de la rampe du Flon ont donné une conférence de presse commune après avoir pris connaissance de l'arrêt du TAF. (De g. à d. Nurria Gorrite, Guillaume «Toto» Morand et Grégoire Junod.)

Les différents intervenants impliqués dans l'affaire de la rampe du Flon ont donné une conférence de presse commune après avoir pris connaissance de l'arrêt du TAF. (De g. à d. Nurria Gorrite, Guillaume «Toto» Morand et Grégoire Junod.) Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Si elles le souhaitent, les autorités vaudoises et lausannoises peuvent partiellement raser la forêt du Flon et y construire une route. C'est le Tribunal administratif fédéral (TAF) qui a tranché dans son arrêt du 19 février, publié aujourd'hui.

Les Transports publics lausannois ont donc l'autorisation complète et absolue de réaliser le projet de tram et celui des bus à haut niveau de service. Enfin... à moins qu'un énième recours ne suspende à nouveau le tout. Il est en effet encore possible d'attaquer cette décision du TAF auprès du Tribunal fédéral. Les éventuels opposants ont 30 jours.

Dans un communiqué de presse, la Canton précise: «Toutes les parties souhaitent trouver rapidement une solution permettant de ne pas construire la rampe Vigie-Gonin.» Le message est clair, les autorités souhaitent abandonner le projet et aller de l'avant.

Egalement présent à la conférence de presse tenue en début d'après-midi, le très actif Guillaume «Toto» Morand, candidat malheureux au Conseil d'Etat, propriétaire de magasins de chaussures au Flon et fer de lance du mouvement qui veut «Sauver la forêt du Flon», a annoncé renoncer faire recours contre la décision du TAF.

Durant cette longue saga, sa page Facebook dédiée, My Flon (12'000 membres) avait très souvent été le théâtre de prises de position pour qu'une route ne soit pas construite entre la Vigie et l'avenue Jules-Gonin. Un engagement salué par les porteurs du projet: «Cette forte mobilisation a permis de révéler les qualités paysagères, écologiques et climatiques de cet espace vert. Sans son engagement, la forêt aurait déjà été défrichée.»

Les milieux économiques, représentés par Patrick Eperon, participeront activement à trouver la solution la plus appropriée pour «garantir l'accessibilité en voiture et en transports publics dans l'agglomération Lausanne-Morges et au centre-ville de Lausanne.»

Les arguments des opposants balayés par le TAF

Raser une petite forêt à cet endroit pour y faire un barreau routier? Le TAF n'y voit lui aucun problème. Il le dit dans un communiqué: «[...] Les règles d'aménagement du territoire et de protection de la nature et du paysage sont respectées. Le défrichement n'occasionnera pas d'atteinte sérieuse à l'environnement et respecte le principe de la proportionnalité. Enfin, le défrichement sera compensé à suffisance sur le territoire de la commune même de Lausanne.»

La plus haute Cour administrative rejette ainsi les arguments les plus souvent évoqués, notamment par les Verts lausannois et la gauche radicale. Elle va même jusqu'à commenter les qualités de climatiseur qu'auraient les bois du Flon. L'été dernier, «Toto» Morand avait publié une vidéo censée prouver que la forêt rafraîchissait le quartier.

L'arrêt relativise: «Cela étant, eu égard aux articles produits et afin de protéger le climat du Flon lors d'épisodes de chaleur, les moyens adéquats semblent plutôt relever d'une végétalisation (p. ex. ses toits plats actuellement minéralisés ou métallisés) ou d'un nouveau concept (p. ex. couleurs et matériaux des bâtiments, des rues, etc.) à l'échelle du quartier du Flon. Or, il ne relève ni de la législation forestière ni d'une procédure d'approbation des plans ferroviaires de revoir l'architecture d'un quartier complet à cette fin.»

Huit ans après l'envoi des plans à l'Office fédéral des transports, c'est ainsi le projet initialement prévu qui a le feu vert. Pourtant, il pourrait bien ne pas se réaliser sous cette forme. En octobre dernier, 24 heures révélait que les autorités avaient décidé d'abandonner le projet de route et donc le défrichement de la forêt du Flon.

Jamais encore confirmée à ce stade, cette hypothèse continue de bruisser dans les couloirs de l'Etat de Vaud et de la Ville de Lausanne. Des études du trafic automobile auraient été remises au goût du jour. Elles indiqueraient que, même si la rue de Genève et le Grand-Pont étaient fermés à la voiture, il n'y aurait pas besoin de construire une déviation routière.

Il est ainsi fort probable que le tram et les superbus finissent par se frayer un chemin dans un réseau légèrement modifié mais sans que le trafic ne soit lourdement impacté. A part à la rue de Genève et au Grand-Pont où les jours de la voiture sont désormais comptés.

Développement suit

Créé: 26.02.2020, 12h00

Les Verts regrettent la décision du TAF et veulent des garanties

Sans surprise, l'arrêt permettant qu'on rase une partie de la forêt du Flon pour y faire une route n'a pas ravi les Verts lausannois. Politiquement opposés à cette partie du projet de tram, ils demandent depuis longtemps que le barreau Vigie-Gonin soit biffé et qu'on ferme simplement la rue de Genève et le Grand-Pont comme prévu.

Le co-président de la section, Xavier Company, trouve l'arrêt «peu motivé mais strict et très tranché». Pour lui, la cour administrative aurait pu mieux développer les aspects liés à la proportionnalité d'une telle entreprise consistant à supprimer une forêt.

Il attend désormais des annonces tout aussi claires. «Si les rumeurs sont enfin vraiment confirmées et que les autorités s'engagent à ne pas construire cette route et à maintenir la fermeture des deux axes routiers, nous serons satisfaits. C'est ce que nous demandons depuis le début!»

Des annonces pourraient intervenir dès cet après-midi. L'Etat de Vaud organise une conférence de presse sur le sujet.

Articles en relation

Lausanne ne rasera pas la forêt du Flon pour une route

Mobilité La route qui devait prendre la place de la célèbre forêt du Flon ne sera pas construite. Sur le Grand-Pont, le trafic automobile devrait en revanche être maintenu. Plus...

Le TF juge que le tram mérite bien une route

Transports Rebondissement dans le dossier du tram Lausanne-Renens. La dernière instance donne raison aux promoteurs: la rampe routière Vigie-Gonin est liée au projet. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.