McDonald’s ignorait qu’il est livré à domicile

Fast-FoodUne entreprise lausannoise livre des plats du géant américain en majorant les prix. Le siège suisse du restaurateur rapide a mis des restrictions.

McDonald's Suisse ne veut pas que l'entreprise de livraison lausannoise utilise son image.

McDonald's Suisse ne veut pas que l'entreprise de livraison lausannoise utilise son image. Image: Antoine Hürlimann

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous ne pouvons et ne voulons pas lier nos produits à des services de livraison externes. Nous avons demandé à ces fournisseurs externes de n’utiliser ni le logo McDonald’s, ni les photos officielles de nos produits, ni les adresses de nos restaurants.» Deborah Murith, responsable du travail médias et des relations publiques de McDonald’s Suisse, a appris lundi qu’une entreprise livrait à domicile, depuis plus d’un mois, des produits de la chaîne de fast-food en majorant l’addition de 13 francs.

Seulement, il y a un hic: le service de livraison utilisait le nom et l’image du géant de la restauration rapide sans son consentement. «Initialement, notre site Internet s’appelait mcdohome.ch, explique Hazal Erkan, directeur de l’entreprise désormais nommée foodeat.ch. Afin de respecter les demandes de McDonald’s, nous avons changé notre identité et nous enlèverons les photos que nous utilisions.»

Pour rappel, la chaîne de fast-food teste actuellement un service de livraison en France et en Allemagne, mais refuse pour l’instant de faire de même en Suisse. Ce qui n’est pas le cas de son concurrent direct Burger King, qui, après Zurich, souhaite s’attaquer à la capitale vaudoise dès le mois de mai. «McDonald’s ne propose pas de service de livraison pour diverses raisons, la principale étant que le maintien des produits à la bonne température demeure un défi, explique Deborah Murith. Pour nous, il est important de garantir que nos produits soient chauds et d’une qualité irréprochable à la livraison.»

«On peut dire que mon entreprise cartonne. Nous croulons sous les commandes»

Pour Hazal Erkan, la température des aliments n’est pas un problème. «Nos commandes sont livrées dans des sacs isothermes, eux-mêmes conservés dans un box du même genre, détaille-t-il. Sous la nourriture, des plaques chauffantes assurent un conditionnement idéal. Nous continuerons donc notre activité et de livrer du McDonald’s.»

L’offre de la petite entreprise lausannoise a vite trouvé sa clientèle. «On peut dire que nous cartonnons, se réjouit Hazal Erkan. Nous croulons sous les commandes.» L’entrepreneur ne compte pas s’arrêter en si bon chemin: «Nous désirons étendre nos activités à d’autres restaurateurs, comme des pizzerias, détaille le directeur de foodeat.ch. L’objectif final est de faire payer le prix affiché en restaurant, et donc d’offrir la livraison.»

Pour convaincre de nouveaux partenaires, Hazal Erkan dispose d’un argument de poids: «Une fois la nourriture réceptionnée, nous livrons dans la région lausannoise en dix minutes environ.»

Créé: 24.04.2017, 19h19

Articles en relation

McDonald’s Suisse va tester le service à table à Lausanne

Restauration Confrontée à une stagnation de ses ventes, l’enseigne d'origine américaine se rapproche de la restauration classique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.