On a volé les lapereaux du collège

VaudA Chexbres, le clapier d'une famille de lapins installé dans la cour dans un but éducatif a été vandalisé dans la nuit de samedi à dimanche.

Le premier lapereau né il y a deux semaines et demi avec sa maman. Le père a été séparé de la portée, par sécurité.

Le premier lapereau né il y a deux semaines et demi avec sa maman. Le père a été séparé de la portée, par sécurité. Image: Maxime Chevalley

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dimanche matin, Maxime Chevalley a eu une drôle de surprise lorsqu'il est allé nourrir ses lapins à 7h. «La cage était ouverte, la petite barrière qui protégeait la cour démontée et les cinq lapereaux et leur mère avaient disparu! Ils étaient encore là samedi soir à 22h.»

Le concierge du Collège du Bourg, à Chexbres, avait installé un couple de lapins dans le préau de l'école enfantine, pour permettre aux enseignants d'observer les animaux. Il y a deux semaines et demie, la maman mettait au monde cinq lapereaux pour le plus grand bonheur des têtes blondes. Le père était séparé de la petite famille pour pas qu'il ne s'attaque à la portée. «La démarche avait un but socio-éducatif, explique le syndic Jean-Michel Conne, qui a décidé de contacter la presse après le vol des lapins dans la nuit de samedi à dimanche. Ce qui est arrivé est inadmissible. Nous allons déposer une plainte.»

«Si on les touche, la mère les abandonne»

Les voleurs n'ont pas eu de difficulté à accéder aux lapins; ils ont simplement dévissé la barrière qui séparait le préau de la route. «La semaine, je cadenasse le clapier, pour que les enfants ne puissent pas toucher les lapins, raconte Maxime Chevalley. Mais le week-end, je la laissais ouverte, pour faciliter les moments où nous les nourrissons. Je n'imaginais pas une seconde que quelqu'un puisse s'y attaquer...»

Le concierge tente de comprendre ce qui a pu motiver un tel acte, mais il s'en désole. «Si c'est des gens qui voulaient rendre leur liberté aux lapins, c'est loupé: à cet âge-là (ndlr: à peine deux semaines et demie), si on touche les bébés, la mère les abandonne. A l'heure qu'il est, ils doivent déjà être morts.» Lui avait prévu de rendre les lapins à la ferme dans laquelle il les avait pris lorsqu'ils seraient grands. Il prévoyait aussi de pérenniser cette installation à l'école, avec de nouveaux lapins chaque année. Aujourd'hui, il s'avoue écoeuré: «Vu comme cela s'est passé, je ne vais pas retenter l'expérience…»

Créé: 03.12.2019, 15h06

La barrière pour accéder au préau où est installé le clapier a été dévissée par les voleurs de lapins. (Image: DR)

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.