Parents invités à récupérer leurs enfants avant la manif

VaudLes professionnelles de l’accueil parascolaire vont manifester le 13 novembre. À Lausanne, certaines débraieront. La Ville garantit une offre minimale.

Syndicats et associations s'opposent aux nouvelles normes d'encadrement pour l'accueil parascolaire. Celles-ci prévoient notamment d'augmenter le nombre d'enfants par groupe.

Syndicats et associations s'opposent aux nouvelles normes d'encadrement pour l'accueil parascolaire. Celles-ci prévoient notamment d'augmenter le nombre d'enfants par groupe. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quelle solution vais-je trouver pour mes enfants ce jour-là? C’est une question que se posent actuellement de nombreux parents lausannois. Le 13 novembre prochain, en effet, les éducatrices de l’enfance de tout le canton manifesteront à Lausanne pour s’opposer aux nouvelles normes décidées par l’Établissement intercommunal pour l’accueil parascolaire (EIAP).

Avant cela, certaines professionnelles des structures municipales lausannoises débraieront pendant une partie de l’après-midi. Les parents sont donc appelés à venir récupérer leurs enfants plus tôt ou à trouver une autre solution de prise en charge. L’information a commencé à circuler dans les structures d’accueil. Jean-Claude Seiler, le chef du Service d’accueil de jour de l’enfance (SAJE) lausannois, confirme que la Ville a autorisé ses collaboratrices à débrayer et qu’un courrier sera envoyé aux parents. «Dans tous les cas, une prestation d’accueil minimale sera garantie, clarifie-t-il. Aucun enfant ne se retrouvera seul. Si les parents n’ont pas de solution, leurs enfants seront pris en charge.»

D’autres réseaux d’accueil ont d’ores et déjà refusé que leurs professionnelles choisissent l’option du débrayage. En plus de la manifestation, la mobilisation devrait se traduire de plusieurs autres manières, comme une sensibilisation des parents, le port de brassards ou de T-shirts spéciaux par exemple. Pour rappel, les nouvelles normes de l’EIAP prévoient notamment d’augmenter la taille des groupes d’enfants et le nombre d’auxiliaires sans formation spécifique. Syndicats et associations craignent une baisse de la qualité de l’accueil et de la sécurité. (24 heures)

Créé: 31.10.2018, 17h31

Articles en relation

Les communes revoient leur copie face aux parents et aux syndicats

Accueil parascolaire Le nombre maximal d’enfants par adulte passera de 15 à 18. Les communes visaient 20, ce qui avait provoqué une vive opposition. Plus...

Les éducatrices moins nombreuses qu’ailleurs

Enfance Les normes de l’accueil parascolaire vont changer en 2019, avec des groupes d’enfants plus grands. Le taux d’encadrement vaudois serait le plus faible en Suisse romande Plus...

Plus d’enfants pour moins de pros dans les garderies

Accueil parascolaire Les normes pour les enfants de 4 à 12 ans pourraient changer. L’idée fâche les éducatrices et les crèches, alors que le Canton est dubitatif Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...