Quand le métro emmène ses passagers en bateau

LausanneLa CGN s’est invitée dans une rame du M2 au moyen d’un trompe-l’œil spectaculaire.

Le revêtement antidérapant représente le pont de «La Suisse».

Le revêtement antidérapant représente le pont de «La Suisse». Image: DO! L’agence SA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le métro lausannois part en croisière. C’est ce que suggère le décor qu’affiche une rame du M2 depuis deux jours. Le sol s’est en effet mué en pont de lames de bois. L’avant de la rame représente une proue fendant les eaux du Léman. Au plafond, le ciel bleu et les mouettes. Ce «covering», inédit dans les Transports lausannois (TL), est bien sûr le fait d’une campagne de publicité.

«Cette fresque a été réalisée à partir d’une centaine de photos prises par drone», révèle Jean-Luc Duvoisin, à l’agence de publicité DO! Sur plus de 25 mètres de longueur, c’est le bateau La Suisse qui est ainsi représenté dans les tunnels du M2. Aucune crainte pour les passagers, le sol de la rame a été imprimé sur un revêtement antidérapant.

La seule chose qui pourrait dérouter les touristes, c’est l’horaire affiché contre les parois du métro, qui, depuis Ouchy, poursuit sa route en direction de Chillon… L’invitation au voyage est signée de la CGN, dont la campagne publicitaire durera le temps de la belle saison.

Créé: 12.04.2019, 18h32

Articles en relation

Le M2 livre ses secrets à l'occasion de ses 10 ans

Mobilité Pour marquer le 10e anniversaire du M2, les transports publics lausannois ont ouvert leurs portes aux curieux, samedi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.