«Qui veut sauver La Vaudaire avec moi?»

VidyL’association La Casa Luna entre en campagne pour reprendre l’établissement du bord du lac.

Bernard Decrey, fondateur de l'association La Casa Luna, pose à Vidy devant La Vaudaire en ruine.

Bernard Decrey, fondateur de l'association La Casa Luna, pose à Vidy devant La Vaudaire en ruine. Image: PHILIPPE MAEDER - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Qui veux sauver La Vaudaire avec moi?» Mardi soir au Théâtre 2.21, Bernard Decrey a détaillé devant une salle bien garnie son projet de réhabilitation de la buvette de plage. L’établissement du parc Bourget est en ruine depuis l’incendie de 2013. L’association La Casa Luna, forte de 18 membres actifs, lance une campagne d’information citoyenne pour glaner des soutiens et financer son ambitieux concept.

«Nous ne voulons pas d’une énième terrasse avec des prix exorbitants, explique Bernard Decrey, qui a transmis l’an dernier son dossier de candidature aux autorités lausannoises (24 heures du 8 septembre). Le futur siège du CIO est juste derrière. La tentation de faire un lien de prestige est grande. Il faut rendre cet écrin de beauté aux Lausannois.» Telle qu’imaginé, l’établissement qui se veut accessible à toutes les bourses comprendra un volet social «pour lutter contre l’isolement». «Ce sera un lieu de rencontre qui favorise le mélange des classes sociales et des générations, le tout dans une ambiance joyeuse», résume Bernard Decrey. Le restaurant sur deux niveaux à l’esprit guignette jouirait d’une vaste scène et proposerait des animations variées, tous les jours de l’année. Café social, café parents-enfants, cours de cuisine, ateliers, scènes libres, expos, concerts… Son modèle: les Bains des Pâquis, à Genève.

Sans subventions ni but lucratif, La Casa Luna s’autofinancerait grâce aux événements et activités commerciales. Coût estimé du rêve: 3 millions de francs.

L’association n’est pas seule sur les rangs pour reprendre La Vaudaire. L’an dernier, le propriétaire du restaurant a signé un acte de vente avec le groupe BOAS. La Ville, à qui le terrain appartient, a alors fait jouer son droit de préemption puis décidé, en octobre dernier, de mettre la buvette au concours. L’appel d’offres n’a pas encore été lancé.

La pétition de La Casa Luna «Pour une réhabilitation intelligente du restaurant La Vaudaire» compte aujourd’hui 3000 signatures. (24 heures)

Créé: 30.03.2017, 17h31

Articles en relation

Lausanne met le restaurant La Vaudaire au concours

Vidy La Municipalité a décidé de lancer un appel d’offres pour la reprise d’un établissement ravagé par un incendie en juin 2013. Plus...

Le groupe BOAS a acheté La Vaudaire

Vidy Ravagé par un incendie il y a trois ans, le restaurant du bord du lac s’apprête à faire peau neuve. Plus...

La Vaudaire intéresse soudain du monde

Vidy A l’abandon depuis trois ans après un violent incendie, l’établissement du bord du lac suscite désormais les convoitises. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Woody Allen dans la tourmente de l'affaire Weinstein, paru le 20 janvier 2018.
(Image: Vallott) Plus...