Renens prime les créatifs qui boostent l’innovation

EconomieLe concours «Innovation by Design» a récompensé les concepteurs d'un stéthoscope intelligent et ceux d'un diffuseur de fumée anticambriolages.

Le pneumoscope, stéthoscope intelligent redessiné par les designers Tiago Neves et Alex Tran.

Le pneumoscope, stéthoscope intelligent redessiné par les designers Tiago Neves et Alex Tran. Image: PNEUMOSCOPE / TIAGO NEVES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Renens se positionne fermement comme un havre pour les designers et les start-up en soutenant une compétition annuelle dont le but est de faire dialoguer ces deux univers. Lancé en 2017 par la Haute École d’ingénierie et de gestion d’Yverdon (HEIG-VD) et par l’Écal, le challenge Innovation by Design a primé deux équipes composées de créatifs et d’innovateurs, le 19 novembre dernier, pour sa troisième édition.

Désignés ex aequo parmi cinq équipes participantes, les lauréats ont montré qu’ils pouvaient améliorer le design d’un produit en l’espace de quelques jours de collaboration. Les faveurs du jury, composé notamment du syndic de Renens, sont allées à Nebulo Systems, une start-up de l’EPFL qui a fait équipe avec deux designers, Salomé Doucet et Fernando Rivero, pour repenser un appareil qui dégage de la fumée afin de perturber les tentatives de cambriolage (voir la démonstration du système en vidéo ci-dessous).

Dans la seconde équipe gagnante, les designers Alex Tran et Tiago Neves Dias ont mis leurs compétences au service d’un projet des Hôpitaux universitaires de Genève. Ils ont redessiné un stéthoscope intelligent développé par une équipe de deux médecins et deux ingénieurs. L’appareil permet de capter le son de la respiration de patients et d’aider au diagnostic de maladies pulmonaires grâce à l’intelligence artificielle. «L’utilisation d’un stéthoscope classique demande la compétence d’un médecin pour analyser ces sons. Notre pneumoscope pourra être utilisé par des agents de santé qui n’ont pas cette expertise», explique Alexandre Perez, ingénieur et responsable technique du projet. À terme, l’appareil est destiné en particulier aux pays en développement, mais pourra aussi être utilisé en Suisse, en pharmacie.

«Cette reconnaissance montre aux entrepreneurs que les designers ont quelque chose à leur apporter»

«Nous avons développé un prototype purement fonctionnel, mais sans penser à l'interaction entre l’humain et la machine», détaille Alexandre Perez. C’est là que sont intervenus les designers. «Nous avons dû trouver des solutions pour que l’utilisation de l’appareil soit intuitive», explique Alex Tran.

Les créatifs ont donc modifié l’ergonomie de l’objet et ses matériaux pour rendre son contact plus chaleureux. Ils ont aussi intégré des voyants lumineux pour éviter que les soignants doivent briser le contact avec le patient pour consulter un moniteur. «Cette reconnaissance montre aux entrepreneurs que les designers ont quelque chose à leur apporter», se réjouit Alex Tran. Encore étudiant, il a partagé un prix de 8000 francs avec les autres lauréats. Une troisième équipe s’est partagée un prix de 3000 francs attribué par le public de la cérémonie.

Créé: 29.11.2019, 21h14

Articles en relation

Renens dévoile un futur quartier au centre-ville

Urbanisme Pour transformer l’îlot de la Savonnerie, le projet lauréat du concours d’architecture propose des logements communautaires et des locaux associatifs. Plus...

Renens veut se placer sur l’échiquier des lieux culturels romands

Vaud La salle de spectacle présente sa saison nouvelle entre musique et humour. Plus...

Quand les cabanes habitent la Ferme des Tilleuls à Renens

Exposition Les artistes Yann Gross et Christophe Guberan racontent des modes de vie différents. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.