Sept entreprises en lice pour les prix des idées du futur

Prix entrepreneursLe Prix Entreprendre Région Lausanne, PERL 2015, sera décerné le 7 mai à Beaulieu. Voici les nominés en vidéo.

VIDEOS: «La Télé»

VIDEOS: «La Télé»

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On My Way


Direction: Cedric Rimella.
Siège: Lausanne.
Fondation: 2014.
Activité: Né du constat que les tâches essentielles du quotidien sont de plus en plus chronophages, On My Way vise à simplifier la vie des Romands en leur permettant de disposer d’un service de pressing simple, efficace et de qualité sur leurs trajets quotidiens. Finis les problèmes de déplacements ou de parking et les créneaux horaires à réserver.
Innovation: On My Way permet d’enregistrer ses vêtements à nettoyer en ligne sur on-my-way.ch puis de les déposer dans l’une des 25 stations- service partenaires disséminées dans la région lémanique. Le client peut ainsi profiter d’un arrêt pour y déposer ses vêtements grâce à un horaire étendu (6 h-22 h, 7 j/7, 365 j/365). On My For Business est la version adaptée aux entreprises.
Objectif 2015-2016: Croître et développer On My Way au reste de la Suisse romande puis de la Suisse, poursuivre l’expansion rapide du service On My Way for Business.
Éléments financiers: On My Way SA a reçu le soutien de la BCV dans le cadre de son financement initial, en complément des investissements des deux cofondateurs.


TomBooks


Direction: Alexis Steinmann.
Siège: Lausanne.
Fondation: 2011.
Activité: Tombooks conçoit et commercialise des applications éducatives et interactives pour smartphones et tablettes. Se promener dans un musée d’art virtuel, découvrir les mathématiques en s’amusant ou plonger dans la vie des plus grands compositeurs font parties des expériences immersives proposées par la start-up. Tombooks se concentre actuellement sur le développement de partitions musicales interactives qui permettent à tous les musiciens de jouer dans leur salon, accompagné d’un orchestre.
Innovation: Tombooks a inventé la partition musicale interactive, une partition pour tablette qui s’adapte au niveau du musicien et qui l’accompagne. Grâce à un système unique, la partition défile automatiquement sur l’écran de la tablette au tempo choisi par le musicien. Ce dernier a ainsi la possibilité de jouer à son rythme accompagné par d’autres musiciens, comme dans une salle de concert.
Objectif 2015-2016: 500 partitions interactives en vente dans le monde.
Éléments financiers:10'000 utilisateurs début 2015.


Passé simple Sàrl


Direction: Justin Favrod.
Siège: Pully.
Fondation: 2014.
Activité: Publication du magazine Passé simple. Il s’agit d’un mensuel romand (36 pages, dix fois par an) né en décembre 2014 et consacré à l’histoire et à l’archéologie des cantons romands. Il est destiné à un large public et vise à faire connaître et aimer l’Histoire en racontant des histoires. Il a aussi pour ambition de couvrir l’actualité du passé en évoquant les expositions, les publications, les découvertes archéologiques et les événements en lien avec le patrimoine. Les auteures et les auteurs sont aussi bien des spécialistes que des personnes passionnées.
Innovation: Passé simple entend combler un vide. Il existe plusieurs revues érudites locales. Il existe aussi beaucoup de magazines historiques destinés au grand public en France. En revanche, la Suisse romande n’en possède pas. La Suisse alémanique vient d’en créer un, cinq mois après Passé simple.
Objectif 2015-2016: Atteindre 3000 abonné-e-s (2100 actuellement). Ce nombre assurerait la viabilité économique du mensuel.
Éléments financiers: Près de 190 000 francs de chiffre d’affaires entre novembre 2014 et mars 2015.


KB Medical


Direction: Malgosia Iwankowska, (adm. déléguée), Szymon Kostrzewski (CTO), Jean-Marc Wismer (CEO).
Siège: Lausanne.
Fondation: 2013.
Activité: KB Medical développe le système AQRate (TM), une solution robotique d’assistance médicale pour la chirurgie du rachis (région cervicale, dorsale et lombaire). Son développement intègre des compétences locales pointues en microtechnique, en robotique et en développement logiciel. Le produit, son application et le potentiel commercial ont bénéficié d’une première validation des deux plus grands acteurs industriels du marché ainsi que de cliniques et d’hôpitaux prestigieux.
Innovation: L’assistant robotique AQRate (TM) – qui intègre les systèmes d’imagerie, de navigation, d’instrumentation percutanée et les implants – offre au chirurgien du rachis une plus grande précision. Il rend ainsi possible une approche mini-invasive qui permet un rétablissement plus rapide pour un temps d’intervention (donc un coût) réduit.
Objectif 2015-2016: Partenariat stratégique de codéveloppement et commercialisation du produit.
Éléments financiers: Investisseurs privés, commercialisation prévue en 2016.


Flyability


Direction: Patrick Thévoz (CEO) et Adrien Briod.
Siège: Lausanne.
Fondation: Septembre 2014.
Activité: Flyability développe le premier robot volant capable de résister aux collisions et sans risques pour les humains. Visant les marchés de l’inspection, de la recherche de victimes et de la sécurité, ce drone peut être utilisé pour de nombreuses nouvelles applications, impossibles jusqu’alors. L’engin remplace l’homme dans des situations dangereuses, comme des interventions dans les airs ou lors de sauvetages à l’intérieur de bâtiments effondrés pour rechercher des victimes.
Innovation: Les solutions actuelles ne permettent pas aux drones d’évoluer près des obstacles ou en situation posant des problèmes de sécurité. Ces lacunes ont été résolues grâce à la conception mécanique et le logiciel de vol développés durant cinq ans chez Flyability et à l’EPFL.
Objectif 2015-2016: Finaliser le développement du produit et le lancer sur le marché de l’inspection industrielle dès fin 2015.
Éléments financiers: 2 millions de francs ont été levés pour développer le projet; 250'000 francs de ventes sont prévus sur 2015.


Fastree3D


Direction: Lucio Carrara, Claude Florin, Pierre-Yves Cattin.
Siège: Ecublens.
Fondation: 2013.
Activité: Fastree3D développe une nouvelle génération de capteurs d’images 3D qui permettent aux véhicules et aux robots de reconnaître et de localiser rapidement des objets en mouvement, cela en trois dimensions et en temps réel. Ces capteurs «intelligents» servent ainsi à sécuriser la conduite ou la navigation autonome.
Innovation: La technologie de vision Fastree3D est basée sur des photo-détecteurs standards CMOS à bas coût fournissant une vision haute résolution qui ajoute un complément à d’autres capteurs tels que les caméras 2D, les radars ou les ultrasons.
Objectif 2015-2016: Les marchés visés sont les intégrateurs automobiles et robotiques qui développent les systèmes d’assistance à la conduite et de vision, en collaboration avec les constructeurs automobiles. Il s’agit de grands noms de l’industrie intéressés à la prochaine génération de capteurs d’images.
Éléments financiers: 60'000 francs de chiffre d’affaires en 2014. 250'000 francs prévus en 2015.


Nanolive


Direction: Dr Bastien Dalla Piazza, Dr Yann Cotte, Dr Sebastien Equis.
Siège: Ecublens.
Fondation: 2013
Activité: Nanolive a développé un microscope révolutionnaire (ainsi que son logiciel associé) capable de capturer l’image tridimensionnelle de cellules vivantes et de les coloriser de manière digitale, tout cela sans préparation de l’échantillon et en temps réel. D’une manière similaire à un IRM pour le corps humain, cet instrument permet l’obtention d’une tomographie complète de la cellule vivante.
Innovation: Il était jusqu’ici impossible de visualiser des cellules vivantes sans l’utilisation de marqueurs chimiques potentiellement nocifs pour les cellules. En s’affranchissant complètement de ces marqueurs, la technologie de Nanolive offre, selon la société, pour la première fois, une mesure quantitative et non biaisée de la cellule.
Objectif 2015-2016: Introduire la société en Bourse (IPO).
Éléments financiers: En 2014, la start-up issue de l’EPFL est parvenue à réunir un capital d’investissement de 2,8 millions de francs.
(24 heures)

Créé: 30.04.2015, 08h23

Infobox

Le Prix Entreprendre Région Lausanne (PERL), pour lequel concourent les jeunes entrepreneurs des 29 communes de l’agglomération, a pour particularité de réunir des jeunes pousses de haute technicité – grandes écoles obligent – et des micro-sociétés aux activités plus traditionnelles, voire artisanales. L’innovation et l’originalité sont les deux mots pour qualifier les sept nominés qui visent les trophées du Prix PERL 2015. Les vainqueurs de cette 13e édition seront dévoilés lors d’une cérémonie télévisée le 7 mai au Palais de Beaulieu.

Avec 47 dossiers, le nombre de candidats montre une nouvelle fois la vitalité de «la nouvelle économie» qui fleurit dans la région lausannoise. Orchestré sous la baguette de son président, Daniel Brélaz, syndic de Lausanne, le jury a procédé à plusieurs tours de scrutin afin de sélectionner les sept nominés en lice pour emporter les palmes récompensant le 1er, 2e et 3e Prix PERL, le Prix «Coup de cœur du Jury» et le Prix «Micro-entreprise», pour un montant total de 100'000 francs de récompenses.

Primés en 2013 et 2014

Illustrant les pôles de compétences de la région, notamment dans les sciences de la vie, le medtech ou les technologies de l’information, la société DomoSafety avait remporté le 1er Prix en 2013 pour son système de capteurs intelligent installé à domicile, permettant de prévenir les accidents domestiques et médicaux.

L’an dernier, c’est Lunaphore, qui a mis au point une plate-forme de détection automatisée d’antigènes à l’aide d’anticorps, qui a gagné le trophée. Gage de son succès, la société vient de clôturer son premier tour d’investissements de 2 millions de francs.

Toutefois, les jeunes entrepreneurs actifs dans des domaines plus singuliers ont aussi obtenu des palmes, en 2014, à l’image d’Helvetiq (3e Prix), qui conçoit des jeux et livres éducatifs, physiques et digitaux, ou Swiss Koo (Prix Micro-entreprise) dont les pendules coucous en bois colorés new-look ont séduit les amateurs de ces objets-cultes du folklore suisse. Peintes, montées et finies à la main, sans colle, ni clous ni plastique, elles abritent des mouvements mécaniques traditionnels.

La cérémonie du Prix PERL 2015 sera présentée en direct sur la chaîne «La Télé» le 7 mai à 17 h 15.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.