«Solstices» avance pas à pas vers le grand spectacle mi-août

Echallens Reportage aux répétions du spectacle de la Fête du blé et du pain, qui s’intensifient à deux semaines de la première.

Premier week-end de répétitions dans la bonne humeur pour celles et ceux qui joueront «Solstices» à huit reprises, dès le 15 août.

Premier week-end de répétitions dans la bonne humeur pour celles et ceux qui joueront «Solstices» à huit reprises, dès le 15 août. Image: ODILE MEYLAN/VQH

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Scène de bataille dimanche matin à Échallens. Villageois et forces de l’ordre se font face en rangs serrés sur la place Court-Champ. Malgré les regards menaçants, aucun fait divers n’est toutefois à craindre. Les haches d’un côté et les hallebardes de l’autre rappellent que tout cela n’est «que» du théâtre.

C’était en effet le premier week-end de répétitions sur site, avec le décor terminé, de «Solstices» . Le grand spectacle en plein air de la 4e Fête du blé et du pain sera joué à huit reprises dès le 15 août prochain, soit dans à peine deux semaines. «C’est chaud, mais on tient les délais, apprécie le metteur en scène, Michel Toman. Nous sommes dans une phase de grande complexité, où il faut tout faire converger: les déplacements, les éléments de décors mobiles, les dialogues et la musique.» Et doivent encore venir s’ajouter les effets pyrotechniques et l’éclairage.

Milliers de «tops»

Sous une tente en bordure de l’immense scène représentant un paysage du Gros-de-Vaud, la régisseuse Anne Ottiger note inlassablement les dizaines de «tops» définis ou retouchés par les responsables. «Et il faudra en répertorier une bonne centaine supplémentaire quand nous ajouterons les éclairages», sourit celle qui sera ainsi la gardienne du rythme de la pièce durant les représentations.

Assis sur le gradin qui accueillera le chœur, d’autres figurants observent attentivement les villageois régler leurs problèmes avec les gardes. Christiane Roulet ne cache pas son enthousiasme: «C’est absolument génial. Très différent et beaucoup plus moderne que le spectacle de 2008. Et qu’est-ce que ça va être beau!» Cette habitante d’Échallens s’est engagée dans deux groupes de figurants: Terre et Eau. «Vivre un tel événement de l’intérieur permet de réaliser l’importance du travail qui est fait derrière. Toutes ces personnes qui travaillent dans l’ombre pour que tout fonctionne, c’est vraiment très impressionnant.»

Justement, dans une coulisse derrière la toile peinte symbolisant le Jura, Jean-Claude Blaser peaufine le mécanisme d’un élément mobile du décor. «Le mouvement rend les objets vivants. Ma mission est de donner le bon mouvement à chacun d’eux pour qu’il remplisse sa fonction dans le spectacle», explique celui qui a notamment travaillé à Paris sur les comédies musicales «Cléopâtre» et «Dracula». À proximité des loges, quatre hommes habillés d’un voyant T-shirt orange boivent leur café. Sur leur maillot, une inscription interpelle: «Proche du Q.I. de l’huître». «Nous sommes les manipulateurs du troll. Comme il n’est pas très malin et qu’on doit se mettre à quatre pour le faire bouger, ça donne une idée de notre niveau de Q.I.», explique Bernard, hilare.

Une aventure humaine

Retour sur la scène, où villageois et gardes n’ont toujours pas fini d’en découdre. David Deppierraz, coauteur et chef de projet, prend le micro et précise encore une fois les intentions dont tout un chacun doit faire preuve: peur, agressivité, désorganisation. Ses assistants replacent certains figurants, parfois juste de quelques centimètres. Le souci du détail est omniprésent.

Deux dames observent la scène (dans tous les sens du terme) depuis les gradins de cinq mille places faisant face au Jura. Elles étaient dans la position des villageois le jour précédent pour faire évoluer le dragon de ce spectacle qui raconte l’histoire de la fabrication du pain sous un angle médiéval fantastique et inédit. «Quelle patience tous ces professionnels ont avec nous! Mais ils sont tous adorables.» Maria Grenci et Brigitte Tissandier se sont rencontrées pendant les répétitions et ont réalisé qu’elles habitaient à cinq minutes l’une de l’autre, sur les hauts de Lausanne. «Une telle fête, c’est beaucoup de belles rencontres. Une vraie aventure humaine. Alors maintenant on est vraiment impatientes d’y être… Mais aussi presque déjà tristes d’arriver au bout.» Auparavant, il reste toutefois huit représentations à vivre. L’aboutissement pour certains, de près de trois ans de travail. (24 heures)

Créé: 29.07.2018, 18h39

Bénévoles encore recherchés

Malgré les centaines de «Volon’terres» déjà engagés dans les préparatifs et l’important travail déjà effectué, la 4e Fête du blé et du pain est toujours à la recherche de bénévoles. «À part pour le fonctionnement des buvettes, nous cherchons encore du monde à tous les postes», constate Isabelle Alghisi, la présidente de la commission Bénévoles.

Si les organisateurs savaient qu’il serait difficile de combler 100% des besoins, ils ont été désagréablement surpris ces derniers jours de voir une part importante de gens inscrits ne pas se présenter lorsqu’ils sont convoqués. Cela les oblige à chercher encore du monde, pour la gestion des accès ou des parkings, comme placeurs, pour les travaux de montage (notamment des éléments décoratifs dans le bourg d’Échallens) et, bien sûr, pour tous les travaux de démontage qui débuteront le 26 août.

L’engagement minimal est d’une demi-journée ou d’une soirée. Et toute personne travaillant avant la fête recevra un billet pour la générale du mardi 14 août. Renseignements et inscriptions sur www.echallens2018.ch (onglets contact, puis bénévoles) ou directement par téléphone au 079 846 73 32.

Articles en relation

Cinq mille places pour voir Solstices face au Jura

Echallens Le gradin du spectacle de la 4e Fête du blé et du pain a été érigé par la protection civile. L’écrin de la fête prend corps Plus...

«Participer à la Fête du blé est une évidence»

Echallens L’histoire de la fête campagnarde, dont la 4e édition se déroulera en août prochain, à travers les souvenirs de cinq bénévoles ayant participé à toutes les éditions. Plus...

Dix jours de fête intense autour du blé et du pain

Prospective 2018 Les huit représentations du spectacle en plein air «Solstices» constitueront le cœur de la manifestation en août prochain, mais tout Échallens sera en fête durant deux fois cinq jours. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.