Treize ans d’attente pour un projet de grande salle à Morrens

ConstructionLe Conseil communal a voté un crédit pour compléter un projet né en 2005 et ayant connu plusieurs rebondissements.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le village de Morrens arrivera-t-il un jour à construire sa salle polyvalente? Treize ans après le lancement du projet, il est permis de se poser la question. La semaine dernière pourtant, le Conseil communal de ce village du Gros-de-Vaud a accordé à une large majorité (25 oui contre 6 non) un crédit complémentaire de 1,77 million de francs, destiné à ajouter une Unité d’accueil pour écoliers (UAPE) et des locaux pour la voirie au projet existant. Un montant s’ajoutant à un crédit de 5 millions de francs voté en 2015 et qui mène donc le total à 6,77 millions de francs. Soit 6200 francs par habitant du village.

Lors de la séance, le président de la Commission des finances, Yannick Hauser, a avoué que la perspective de cet important endettement supplémentaire l’inquiétait: «Notre ratio dettes/recettes est déjà à un seuil critique. Selon nos estimations, d’ici trois à cinq ans, nous n’aurons d’autre solution que de monter notre taux d’imposition au-delà de 80 (Ndlr: il est de 74 actuellement).»

Projet lié aux impôts

Les finances communales sont aussi le principal souci de Denis Lambelet, citoyen particulièrement actif de cette commune. «Il n’est pas possible d’évoquer ce projet sans parler d’une hausse des impôts. Avec ce nouveau crédit, il représente désormais pour notre commune l’équivalent de 6,5 points d’impôts. La population doit être informée des conséquences et avoir la possibilité de se prononcer en toute connaissance de cause.»

Denis Lambelet était déjà l’auteur d’un premier référendum lié au projet en 2015. À l’époque, il avait obtenu un vote populaire, qui a toutefois validé la décision de construire cette salle polyvalente. Mais certains arguments du comité référendaire ont été retenus, comme l’idée d’ajouter au projet l’UAPE et les locaux pour la voirie.

«Il n’est pas possible d’évoquer ce projet sans parler d’une hausse des impôts»

L’automne dernier, le Morrennais est reparti à la récolte de signatures contre la hausse d’impôt votée par le Conseil, dans le but d’obtenir de la Municipalité une estimation de l’impact du projet sur les finances communales. Mais il les a déposées au greffe 2 h 30 après le délai (lire encadré).

Au terme de la séance de la semaine passée, Denis Lambelet a donc promis de reprendre sa chasse aux signatures. En prenant cette fois toutes les précautions nécessaires pour que ses démarches soient valides. La cérémonie du premier coup de pioche de la salle polyvalente de Morrens pourrait bien encore être reportée. (24 heures)

Créé: 02.04.2018, 17h34

Retard de 2h30 fatal au dépôt des signatures

L’heure, c’est l’heure. En déposant 150 signatures au greffe municipal de Morrens à 10 h 30 au lieu de 8 h, Denis Lambelet a réduit à néant ses efforts pour obtenir un vote populaire sur une hausse d’impôts. Reconnaissant son erreur, il estime toutefois que la forme ne doit pas l’emporter sur le fond. Après le rejet d’un premier recours par le préfet Pascal Dessauges, le dossier est actuellement entre les mains du Conseil d’État.

«Cette limite à 8 h figurait sur une des lettres que j’ai reçues, mais pas sur le document fourni par la Municipalité pour récolter les signatures. Or il semble que le doute devrait profiter au justiciable, rappelle-t-il. En plus, je conteste les dates de début et fin de la récolte: elles démarraient un jour avant que je reçoive la lettre m’autorisant à l’effectuer.» Ses démarches ayant été, malgré tout, couronnées de succès, Denis Lambelet garde espoir que
ses concitoyens puissent s’exprimer dans les urnes. S.MR

Si vous avez raté le début

2005
La Municipalité répond favorablement à une motion demandant la construction d’une salle de gym.
2006
Achat de la parcelle et lancement d’un concours.
2007
Choix d’un premier projet estimé à 5,4 millions de francs. Abandon pour des raisons de coût.
2013
Relance des discussions.
2014
Autorisation d’augmenter le plafond d’endettement.
2015
Vote d’un crédit de construction de 5 millions de francs par le Conseil. Dépôt d’un référendum. Acceptation du projet lors du vote populaire.
2016
Dépôt d’un postulat demandant l’étude de l’intégration d’une UAPE.
2017
Demande du Conseil de revoir le projet en y intégrant une UAPE. Mise à l’enquête du projet complété. Votation par le Conseil d’une hausse d’impôts de 3 pts alors que la Municipalité en demandait 5.
2018
Nouveau référendum sur la hausse d’impôt, mais déposé hors délai. Vote par le Conseil d’un crédit de construction complémentaire de 1,77 million de francs. Probable référendum sur cette décision.
S.MR

Articles en relation

Morrens aura sa nouvelle salle polyvalente

Votations Le projet, vieux de dix ans, a été accepté par 61.18% des votants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.