Un centre pilote pour les accidentés de la moelle épinière

EtagnièresTétraplégique suite à un accident, Yves Vionnet veut faire profiter le plus grand nombre d’une technique d’entraînement qu’il a expérimentée. Son projet a le soutien d’un institut de l'UNIL.

L’initiateur du projet Swiss recovery center, Yves Vionnet (à dr.), et Benoît Martin, membre du comité d'organisation du repas de soutien du samedi 9 avril à Etagnières.

L’initiateur du projet Swiss recovery center, Yves Vionnet (à dr.), et Benoît Martin, membre du comité d'organisation du repas de soutien du samedi 9 avril à Etagnières. Image: Sylvain Muller

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«En Suisse, il existe quatre centres de réhabilitation pour les personnes blessées à la moelle épinière, mais ensuite: rien. Or, si la médecine nous permet de rester en vie, seule une activité physique régulière nous apporte un peu de bien-être au quotidien.» Yves Vionnet est tétraplégique depuis douze ans suite à un accident de snowboard. Mais grâce à des techniques d’entraînement physique apprises aux Etats-Unis, il vit seul, conduit, voyage, fait du sport et joue même d’une sorte de guitare horizontale. S’il a déjà partagé son expérience avec quelques autres personnes blessées, son but est désormais de créer un centre d’entraînement permanent.

Depuis plusieurs années, il construit donc patiemment son projet, nommé Swiss Recovery Center, qui devrait prochainement débuter une phase de tests. «L’idée est de faire fonctionner durant deux ans un centre pilote dans des locaux loués. Cela permettra de prouver l’efficacité de l’entraînement et d’étalonner le projet définitif», explique son concepteur. Coût de cette première phase: 800 000 francs. Une somme que cet habitant d’Etagnières compte en partie financer par l’organisation d’un souper de soutien*.

Dans ces démarches, Yves Vionnet peut compter sur une aide de poids: celle de l’Institut des sciences du sport de l’Université de Lausanne (ISSUL). «Nous nous sommes rencontrés lorsque Yves rentrait des Etats-Unis et cherchait un coach pour travailler, se souvient le maître d’enseignement et de recherche Jérôme Barral. Les méthodes apprises là-bas sont sans équivalent en Suisse et permettent de compenser une partie des déficits sensoriels et moteurs par le renforcement musculaire et cardio-respiratoire.» Comme le projet intègre aussi la recherche et la formation, les scientifiques ne pouvaient qu’être intéressés.


* Souper de soutien Samedi 9 avril dès 18 h à la salle de l’Etang d’Etagnières, 70 fr. par personne. Inscription sur www.croctherock.ch, par courriel à info@croctherock.ch ou au 079 628 73 45. Voir aussi www.swissrecoverycenter.ch (24 heures)

Créé: 31.03.2016, 17h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

CarPostal franchit la ligne, paru le 16 juin
(Image: Valott) Plus...