Un tableau de méduses vivantes à Lausanne

DesignSitué à la Riponne, le restaurant Tribeca héberge 18 invertébrés marins.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des silhouette bleues qui se déplacent gracieusement dans une ronde silencieuse. La scène est aussi relaxante qu’insolite. Et Julien Colas, à la tête du Tribeca n’est pas peu fier du succès de son aquarium. «Les gens demandent à manger à la table de la méduse et quand ils arrivent beaucoup demandent si elles piquent, malgré la vitre», sourit le patron du restaurant.

Cette installation unique est née d’un coup de cœur à l’Aquarium d’Amnéville (nord de la France). Conquis par la grâce hypnotique des méduses, Julien Colas a décidé de doter son établissement de telles créatures. Les mises en garde fusent: le challenge n’est pas à la portée des particuliers. Mais impossible n’est pas français… surtout pour le Parisien acclimaté à Lausanne. Finalement, avec l’aide d’AquaEcopôle, installé à Vennes, le projet fou devient réalité.

Les coût est conséquent - «celui d’une Porsche». C’est surtout la fabrication d’un aquarium spécial de 700 litres aux Etats-Unis et la prise en charge des dix-huit Aurelia Aurita, acquise auprès d’un éleveur de Cherbourg, qui font grimper la facture. Julien Colas n’avait pas le choix s’il voulait que ses «petites princesses» survivent.

Devenues l’emblème du restaurant, les nouvelles stars feront également leur apparition sur la carte puisque le carpaccio de Saint-Jacques deviendra le carpaccio de la méduse. Mais que les palais sensibles se rassurent: leur consommation n’est pas autorisée en Suisse. Il ne reste donc plus qu’à les dévorer du regard ! (24 heures)

Créé: 13.06.2012, 06h15

Julien Colas et ses méduses (Image: GERALD BOSSHARD )

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 mars 2019.
(Image: Bénédicte) Plus...