Un test électoral pour le PLR et Le Mont citoyen avant les communales

Le Mont-sur-LausanneLaurence Muller Achtari et Jean-Marie Urfer prétendent tous deux à un siège municipal.

Les deux candidats: Jean-Marie Urfer et Laurence Muller Achtari.

Les deux candidats: Jean-Marie Urfer et Laurence Muller Achtari. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les électeurs montains choisiront-ils la continuité en renouvelant le siège PLR laissé vacant par le municipal Michel Odier? Candidate, Laurence Muller Achtari entend bien s’en assurer lors du week-end électoral du 10 février. Mais cette élection complémentaire présente une incertitude, puisqu’un groupe politique particulièrement dynamique a décidé de faire barrage. En lançant Jean-Marie Urfer, Le Mont citoyen compte faire mieux que de laisser un boulevard au parti qui gouverne traditionnellement Le Mont-sur-Lausanne.


A lire: Michel Odier démissionne et convie Le Mont aux urnes


L’idée d’un second siège délégué au Mont citoyen n’est pas totalement exclue. C’est que la démographie galopante a entraîné le renouvellement de la population. Depuis une décennie, elle tend à s’urbaniser. Dans l’hémicycle du Conseil communal, plusieurs voix s’accordent à dire que l’équilibre politique actuel n’est plus le reflet de la population. «Depuis les dernières élections, il y a beaucoup de nouveaux arrivants qui n’ont encore jamais voté», estime Jean-Marie Urfer. Cette élection complémentaire aura donc valeur de test en vue des communales de 2021. Pour les deux formations, c’est le moment de compter les soutiens.

Malgré cette incertitude, la candidature du PLR campe solidement sur la personnalité de Laurence Muller Achtari. Elle pourra compter sur les votes féminins pour conquérir ce bastion masculin qu’est la Municipalité du Mont. Mais pas seulement. Car cette jeune cinquantenaire présente un profil expérimenté. C’est à la cheffe du groupe PLR au plénum que Le Mont doit la mise en place de la première structure d’accueil pour écoliers. Au départ, une cantine qui a permis de réunir jeunes et vieux à la pause de midi, dans les locaux d’un EMS.

«Mon mari va aussi au travail à vélo quand la météo le permet et nous parrainons aussi un réfugié»

Née à Lausanne, mère de quatre enfants, Laurence Muller Achtari s’est fait connaître en tant que présidente de l’Association des parents d’élèves. Plus récemment, elle a provoqué la création d’une Commission d’urbanisme, qu’elle a présidée. «Avec les changements que connaît la commune, il fallait que le Conseil ait une vue d’ensemble.» Elle mise sur une expérience politique variée, comme lorsqu’elle œuvrait au secrétariat général du conseiller d’État Claude Ruey, avant d’être son assistante parlementaire à Berne.

Soucieuse des finances communales, elle assure partager plusieurs valeurs de son adversaire. «Mon mari va aussi au travail à vélo quand la météo le permet et nous parrainons aussi un réfugié.» Il est vrai que Jean-Marie Urfer met ses préférences écologistes et sociales en avant. L’enseignant rejoint tous les jours le sud de Lausanne à vélo. «Ça montre aux gymnasiens que c’est possible», dit le candidat du Mont citoyen.

«Nous voulions éviter une élection tacite»

Âgé de 40 ans, père de deux enfants, le challenger est conscient de la taille de son adversaire. Alors sa posture est offensive. «Nous voulions éviter une élection tacite, dit-il. Et ce serait bien de faire bouger cette majorité, car il n’y a pas que le PLR au Mont.» C’est que le groupe politique reste échaudé par le dernier débat sur le plan de quartier de la Clochatte, où il n’a obtenu que 5% de logements d’utilité publique. «On nous a bien montré que les propriétaires se tiennent les coudes, alors que, pour les jeunes, les loyers du Mont sont trop chers.»

Trop chers aussi, les frais de garde dans les structures d’accueil, estime le candidat, qui milite pour une augmentation de la participation communale. Au détriment des finances publiques? «Les familles de la région sont celles qui paient le plus comparé au reste du canton. Et les finances communales ne sont pas dans le rouge.» (24 heures)

Créé: 20.01.2019, 17h26

Articles en relation

Michel Odier démissionne et convie Le Mont aux urnes

Élections Après vingt-cinq ans à l’Exécutif, le municipal PLR ouvre la porte aux ambitions des groupes politiques montains. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.