Passer au contenu principal

Malgré l'accord de la justice, la rampe du Flon est abandonnée

Le Tribunal administratif fédéral a validé l'entier du projet de tram, qui inclut aussi des bus en site propre. Le Canton renonce a construire la route Vigie-Gonin.

Les différents intervenants impliqués dans l'affaire de la rampe du Flon ont donné une conférence de presse commune après avoir pris connaissance de l'arrêt du TAF. (De g. à d. Nurria Gorrite, Guillaume «Toto» Morand et Grégoire Junod.)
Les différents intervenants impliqués dans l'affaire de la rampe du Flon ont donné une conférence de presse commune après avoir pris connaissance de l'arrêt du TAF. (De g. à d. Nurria Gorrite, Guillaume «Toto» Morand et Grégoire Junod.)
Patrick Martin

Si elles le souhaitent, les autorités vaudoises et lausannoises peuvent partiellement raser la forêt du Flon et y construire une route. C'est le Tribunal administratif fédéral (TAF) qui a tranché dans son arrêt du 19 février, publié aujourd'hui.

Les Transports publics lausannois ont donc l'autorisation complète et absolue de réaliser le projet de tram et celui des bus à haut niveau de service. Enfin... à moins qu'un énième recours ne suspende à nouveau le tout. Il est en effet encore possible d'attaquer cette décision du TAF auprès du Tribunal fédéral. Les éventuels opposants ont 30 jours.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.