Accueil de l'enfance: la Suisse doit faire mieux

LausanneÀ l'initiative d'une plateforme romande, un colloque national sur l'accueil de l'enfance s'est tenu samedi dans la capitale vaudoise.

Selon pro enfance, il est temps qu'une véritable politique de l'enfance soit engagée. (Image d'illustration)

Selon pro enfance, il est temps qu'une véritable politique de l'enfance soit engagée. (Image d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse doit investir davantage dans l'accueil de l'enfance et mieux coordonner les efforts des différents intervenants. C'est l'un des principaux constats tirés par les participants à la première journée d'action suisse organisée samedi à Lausanne.

Très en retard

Le colloque national réuni durant la matinée à l'initiative de la plateforme romande pro enfance a permis de constater la grande disparité des initiatives et des efforts. «Il y a de grandes différences selon les cantons et, en particulier, entre les villes et les campagnes», a souligné Claudia Mühlebach.

Pour la présidente de pro enfance interrogée par Keystone-ats, la conclusion est claire: la Suisse, qui est très en retard par rapport à ses voisins, doit investir davantage dans ce domaine et contribuer à une action plus cohérente des divers acteurs. En bref, il est temps qu'une véritable politique de l'enfance soit engagée.

Personnalités politiques

Cette première journée d'action avait avant tout une vocation de sensibilisation. Elle s'est ouverte par un colloque auquel ont participé environ 300 intervenants des cantons romands ainsi que quelques Alémaniques. Une animation ouverte aux familles a suivi sur l'esplanade de Montbenon. Et enfin un cortège à travers les rues de Lausanne a conclu la manifestation. Les organisateurs ont annoncé 400 participants.

Parmi les personnalités politiques, on relèvera la présence d'Elisabeth Baume-Schneider (PS/JU), récemment élue au Conseil des Etats, ainsi que des conseillers nationaux Mathias Reynard (PS/VS) et Samuel Bendahan (PS/VD), ou encore d'Anne-Françoise Loup, conseillère communale neuchâteloise en charge de l'éducation. (ats/nxp)

Créé: 16.11.2019, 19h48

Articles en relation

Les villes veulent renforcer l'accueil des enfants

Suisse Réunies ce vendredi, l'Initiative des villes pour la formation et l'Initiative des villes pour la politique sociale préconisent de mettre à disposition plus de places de crèches notamment. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.