Une affluence record au Salon des Métiers

LausanneLa manifestation a attiré plus de 30'000 jeunes, enseignants et parents, à Expo Beaulieu.

Des jeunes se pressent au salon, jeudi dernier, au palais de Beaulieu.

Des jeunes se pressent au salon, jeudi dernier, au palais de Beaulieu. Image: JEAN-BERNARD SIEBER / ARC

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La 5e Salon des Métiers et de la Formation, qui s’est terminé dimanche à Lausanne, a attiré les foules. Plus de 30'000 écoliers, enseignants, parents et jeunes en quête d’une formation se sont rendus à Expo Beaulieu pendant les six jours de la manifestation. Ce record de fréquentation constitue une augmentation de 7,9% par rapport à 2013 et de 44% par rapport à la première édition en 2010.

«Le salon prend de l’ampleur de manière constante, se réjouit Olivier Rey, président du Groupe d’intérêt pour l’information professionnelle (Giip), qui a organisé l’événement avec MCH Beaulieu et le soutien de l’Etat de Vaud. Il ne touche par ailleurs pas que la région lausannoise et le reste du canton. Les visiteurs viennent aussi du Valais, de Genève, de Fribourg et de Neuchâtel.»

Comment expliquer son succès? «Il y a un intérêt grandissant pour la formation, avance Audrey Violat, responsable presse du salon. Les jeunes sont de plus en plus conscients qu’ils vont devoir trouver un métier. Certains viennent déjà en repérage un an avant d’avoir besoin de s’orienter.»

Le salon s’est aussi agrandi. Organisé l’an passé sur un seul étage, il s’est déployé sur deux niveaux. Une centaine d’exposants y présentaient plus de 240 formations initiales et 300 formations supérieures. «Ils étaient plus nombreux cette année, ajoute Audrey Violat. Le quartier dédié aux métiers de la santé s’est ainsi renforcé, avec la présence de Genolier et de Hirslanden.» Représentant l’horlogerie, le groupe Swatch était aussi là pour la première fois.

Plus d'intérêt pour la formation professionnelle
«A l’heure du tout numérique, les jeunes ont besoin malgré tout de voir concrètement ce qu’est un métier, de le toucher, poursuit Olivier Rey. C’est ce que permet le salon, qui offre aussi la possibilité de dialoguer directement et de manière plus ouverte avec les apprentis présents aux stands.»

Pour le président du Giip, le succès de la manifestation montre par ailleurs un regain d’intérêt pour la formation professionnelle. Un constat que pose également Isabel Taher-Sellés, directrice de l’Office cantonal d’orientation scolaire et professionnelle: «Les efforts consentis depuis plusieurs années par les milieux professionnels et par le Canton pour donner une image plus réaliste et positive de l’apprentissage portent leurs fruits. Les jeunes y voient de plus en plus un moyen d’épanouissement professionnel qui répond à leurs besoins et à ceux de l’économie.» (24 heures)

Créé: 01.12.2014, 22h15

Articles en relation

La dyslexie joue un rôle dans le choix de carrière

Salon des métiers Ce trouble du langage écrit peut discriminer les apprentis. Un film projeté dimanche au Salon des métiers permet de mieux l’appréhender. Plus...

«Un travail, c’est l’entrée dans le monde des grands, c’est effrayant»

Lausanne Le Salon des Métiers et de la Formation propose aux jeunes de se frotter au monde professionnel. Un univers source de craintes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.