Alerte au colis suspect pour un carton à bananes devant la synagogue

LausanneLa police a bouclé l'avenue de Florimont et tout le carrefour de Georgette, autour de la synagogue. La brigade déminage a détruit un carton déposé devant la porte du bâtiment: il ne contenait que des livres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'avenue de Florimont et l'avenue Juste-Olivier, à Georgette, ont été fermées par la police jeudi vers 12h. Un carton à bananes est en cause: déposé à la verticale contre la porte de la synagogue, il a été considéré comme suspect par les responsables du lieu de culte, qui n'attendaient pas de colis et qui ont contacté la police. Il a été détruit vers 13h40 par la brigade déminage de la gendarmerie à l'aide d'un système d'eau sous pression commandé à distance.

Un robot a également été amené sur place par le groupe des spécialistes en dépiégeage (GSD) de la police cantonale. C'est un des deux robots disponibles en Suisse romande, l'autre étant utilisé pour l'aéroport de Genève Ambulances et pompiers ont été mobilisés.

Des livres et des cartes

Le quartier a pu être rendu aux voitures et aux piétons vers 13h45. Seule l'avenue Florimont reste fermée en raison de l'enquête ouverte par la police judiciaire. Selon les premiers éléments donnés par les agents sur place, le carton ne contenait que des livres, des cartes et des enveloppes.

Info lecteur: contactez-nous!
-grâce à votre application mobile 24 heures
-par e-mail à info.lecteur@24heures.ch
-par SMS (envoyez "24 TEXTE" au numéro 8000 (50 ct/SMS). Par MMS, envoyez "24 PHOTO" au numéro 8000 (1fr50/MMS).

Créé: 30.01.2014, 14h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.