Passer au contenu principal

L’anarchie très organisée des jeunes qui luttent pour le climat

Refusant l’engagement politique habituel, Smile for Future forge son identité au 3e jour de son sommet.

Dans l’assemblée, on agite ses mains comme des soleils pour dire que l’on approuve. Et parfois, on s’exclame aussi.
Dans l’assemblée, on agite ses mains comme des soleils pour dire que l’on approuve. Et parfois, on s’exclame aussi.
FLORIAN CELLA

Réunis ce mercredi en séance plénière, les jeunes de Smile For Future ont progressé dans leur chemin vers un message commun. Pas facile, à 440, de définir une charte des valeurs et principes qui définira leur mouvement. Dans la salle Aletsch de l’Amphimax, à Dorigny, de curieux gestes ponctuent les discours des orateurs. Pour approuver, on agite les mains comme des soleils. Quand c’est non: poignets croisés en forme de croix. Et lorsqu’il faut du silence, une forêt de bras se lève progressivement, mains fermées mimant des becs clos.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.