Passer au contenu principal

André Gorgerat, syndic «têtu», quitte son poste à Chavannes-près-Renens

Le socialiste abandonne son siège six mois avant la fin de la législature.

André Gorgerat était syndic depuis 2001.
André Gorgerat était syndic depuis 2001.
Christian Brun

Tout le monde savait qu’il ne se représenterait pas en février prochain. Mais presque personne ne s’attendait à ce qu’il annonce son départ pour la fin de l’année déjà, six mois avant la fin de son mandat électoral. André Gorgerat, syndic socialiste de Chavannes-près-Renens, a surpris son monde jeudi dernier, à la fin de la séance du Conseil communal consacrée au budget 2016.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.