Anne-Sophie Pic ne regrette pas Chef Cuisine

GastronomieLa chef étoilée réagit à la faillite de la société à l’origine de l’autocuiseur auquel elle avait donné son image.

Chef Cuisine est le nom d'une machine vapeur (bain marie) qui permettait de réchauffer les plats sous-vide réalisés par la chef Anne-Sophie Pic.

Chef Cuisine est le nom d'une machine vapeur (bain marie) qui permettait de réchauffer les plats sous-vide réalisés par la chef Anne-Sophie Pic. Image: ODILE MEYLAN - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On devine Anne-Sophie Pic surchargée quelque part derrière des fourneaux, au Beau-Rivage Palace, à Lausanne, ou au restaurant qui porte son nom à Valence. Alors c’est sa directrice de la communication, Caroline Raymond, qui répond pour la chef triplement étoilée après l’annonce de la faillite de la société Nutresia SA, qui commercialisait son autocuiseur Chef Cuisine. «Nous avons fait notre part dans ce projet, nous avons apporté notre expertise et notre savoir-faire en nous investissant en temps et en énergie. Anne-Sophie Pic est désolée pour les clients de Chef Cuisine, qui se retrouvent avec cet appareil sur les bras, mais elle ne regrette pas d’en avoir porté l’image. C’était un beau projet.»

Pour Chef Cuisine, commercialisé par Nutresia en octobre 2015, Anne-Sophie Pic prêtait non seulement son nom et son image, mais elle garantissait la qualité des plats cuisinés. Elle en élaborait les recettes. «Son souhait était véritablement d’apporter sa contribution à ce qui devait être une révolution dans le monde des plats cuisinés. Elle y croyait et elle s’y est engagée à 400%, mais dans ce genre d’aventure très ambitieuse, il n’y a pas de risque zéro, assure Caroline Raymond. Il faut du temps pour asseoir une telle innovation. Il est parfois difficile de changer les comportements alimentaires.»

Reste à savoir si Anne-Sophie Pic poursuivra l’aventure puisque d’autres investisseurs ont la volonté de donner un second souffle, certes plus modeste, à Chef Cuisine. «Elle ne l’aurait pas fait s’il ne s’était agi que d’une question d’image. Mais il est vrai que s’il devait y avoir une prochaine fois, avec la nouvelle équipe de Chef Cuisine ou pour un autre projet, je crois qu’il faudra qu’on lui présente de solides garanties», prévient la directrice de la communication d’Anne-Sophie Pic.

Créé: 31.05.2017, 17h41

Articles en relation

L’autocuiseur d'Anne-Sophie Pic fait un four

Gastronomie Lancé fin 2015, l’appareil de la chef du Beau-Rivage Palace à Lausanne, meilleure femme chef au monde en 2011, n’a pas trouvé ses fins gourmets. La société est déclarée en faillite. Plus...

Anne-Sophie Pic invite fleurs, feuilles et bourgeons à sa table

Gastronomie La cheffe du Beau-Rivage Palace recherche sans cesse de nouvelles saveurs, dont elle parsème sa carte de printemps. Plus...

Le chef d’Anne-Sophie Pic ouvre l’Eligo au Rôtillon

Lausanne Guillaume Raineix, chef cuisinier du deux-étoiles au Beau-Rivage Palace, pose ses fourneaux au centre-ville de Lausanne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.