Passer au contenu principal

Les Archives de Venise lâchent Time Machine

L’arrêt de la collaboration décidé par les autorités italiennes remet en cause la numérisation par l'EPFL de l’histoire de la Cité des Doges.

Le Palais Royal, construit entre 1648 et 1665, a longtemps fait office d'hôtel de Ville d'Amsterdam. La Ville fait aujourd'hui partie du projet Time Machine
Le Palais Royal, construit entre 1648 et 1665, a longtemps fait office d'hôtel de Ville d'Amsterdam. La Ville fait aujourd'hui partie du projet Time Machine
Amsterdam City Archives

«On nous a fermé les portes des archives, mes équipes n’ont même pas pu récupérer leur matériel.» Au bout du fil, lundi soir, Frédéric Kaplan, directeur du Laboratoire d’humanités digitales de l’EPFL et père du projet Time Machine, ne cache pas sa déception. Ni son embarras. En cause: la décision des Archives d’État de Venise, relayée par le site d’information Heidi News, de suspendre la collaboration avec l’immense projet de l’EPFL.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.