Passer au contenu principal

Et si l’argent du Conseil communal était reversé?

Le PLR veut que les jetons de présence qui auraient dû être attribués en cette période soient provisionnés pour un fonds d’aide.

Le Conseil communal de Lausanne aurait dû se réunir les 17 et 24 mars et le 7 avril. Environ 48 000 francs n'ont ainsi pas été dépensés en jetons de présence.
Le Conseil communal de Lausanne aurait dû se réunir les 17 et 24 mars et le 7 avril. Environ 48 000 francs n'ont ainsi pas été dépensés en jetons de présence.
Vanessa Cardoso

Le PLR Lausanne propose dans une lettre au bureau du Conseil que les jetons de présence des élus de la Ville soient provisionnés pour un fonds «spécial d’indemnisation des victimes collatérales des mesures prises pour freiner la propagation de cette pandémie».

La chose est plus symbolique que bien des mesures annoncées. Mais, comme le relève le chef du groupe PLR au Conseil communal de Lausanne, Matthieu Carrel, cela peut être non négligeable pour un petit commerçant.

La crise du Covid-19 empêche les réunions du Conseil communal depuis le 16 mars. Trois séances auraient dû avoir lieu depuis lors. Ce qui représente environ 48'000 francs, à raison de 160 francs par séance et par élu. Mais la somme va augmenter: on ne sait pour l’heure pas combien de soirées à la Palud vont encore être annulées.

C’est l’élu PLR Antoine Piguet, par ailleurs patron de bistrots (fermés), qui signe la lettre adressée à sa collègue de parti Éliane Aubert, présidente du Conseil communal jusqu’à fin juin. Le fonds dont il est question n’existe pas encore et Antoine Piguet précise qu’il demandera formellement sa création lorsque le Conseil pourra de nouveau se réunir.

D’autres sources

Matthieu Carrel précise, lui, que cette idée n’est qu’une première, mais que d’autres sources de financement pourraient être affectées à ce fonds. L’argent qui aurait dû servir à organiser la votation du 11 mai pourrait en être une. Il ajoute aussi que, du moins pour l’heure, le fonds serait destiné aux commerces et indépendants.

Pour rappel, le PLR Lausanne a aussi demandé la création d’une réserve de 20 millions de francs, dans la foulée de la présentation des comptes de la Ville, il y a trois semaines.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.