Assemblée constitutive pour une monnaie locale et rurale

EchallensLe projet de création d’une monnaie spécifique au cœur rural du Canton prend corps.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jeudi soir encore, à Bercher, près de cinquante personnes ont participé à une séance d’information au sujet de la création d’une monnaie locale dans le Gros-de-Vaud. «La participation a augmenté à chacune de nos cinq séances», se réjouit Marie-Jo Aeby, co-initiatrice de la démarche avec Murielle Lasserre. L’occasion de constater encore une fois l’intérêt de la population, mais aussi de préciser encore les contours du futur périmètre de validité.

«Nous avions débuté en pensant à Echallens, puis à l’ensemble du Gros-de-Vaud. Mais nous constatons finalement qu’il existe une identité commune à tous les villages ruraux compris entre Lausanne et Yverdon. Les habitants se rendent compte qu’une monnaie locale est un des meilleurs moyens de garder ces villages vivants avec des producteurs, des commerces et des cafés ou restaurants.»

Neuf mois après la première rencontre informelle à Echallens, le duo, désormais renforcé par trois autres personnes, estime donc qu’il est temps de donner une structure au projet en le plaçant sous l’égide d’une association. L’assemblée constitutive aura lieu mercredi prochain 1er février à 20 h 15 à la salle commune du Hameau de la Fontaine (chemin de la Fontaine 73) à Echallens. (24 heures)

Créé: 27.01.2017, 16h02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.