L’Auberge Communale d’Échandens propose ses mets à deux vitesses

Le coup de fourchetteOlivier Gandillon propose deux cartes entre son café et son restaurant. Et il les fait très bien.

La coquette salle de l’Auberge d’Echandens.

La coquette salle de l’Auberge d’Echandens. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À Échandens, les convives ont le choix entre la salle de restaurant et le café, avec deux cartes distinctes qui offrent quelques détails concordants. L’idéal est de s’installer côté bistrot et de jongler avec les mets concoctés par Olivier Gandillon, cuisinier qui a commencé sa carrière chez Fredy Girardet, avant de poursuivre principalement chez des anciens de Crissier. Sa cuisine traditionnelle soigne la provenance des produits, la précision des cuissons et les mariages intelligents de saveurs.

La terrine de lièvre, cernée d’une barde de lard, a illuminé l’apéritif. On y découvre quelques morceaux de gibier enveloppés d’une farce goûteuse passée à la grille fine et parsemée de pistaches et de pignons. Dès la première bouchée, on comprend que le chef sait doper les papilles.

Il le confirme en composant, pour la carte du restaurant, une jolie assiette de tagliatelles al dente crémées et parfumées à la truffe d’été. Elles abritent de gros dés de ris de veau dorés et moelleux et des cubes de cardon frais qui résistent juste ce qu’il faut sous la dent. Une superbe association. La cigale de mer, dodue, rôtie, dont la chair reste translucide, juteuse, est relevée par un délicieux jus safrané et entourée d’une julienne de légumes.

Parcourons la carte du Café pour y découvrir des rouelles de rognon de veau. Olivier Gandillon a renoncé à la sempiternelle sauce à la moutarde pour associer cet abat parfaitement cuit à la goutte de sang à un fond de veau enrichi d’échalotes rôties, et surtout confites. Sa demi-glace est maison! Ajoutons aux garnitures un gratin dauphinois savoureux se mariant avec bonheur au petit jus de veau.

Mais on craque surtout pour la langue de bœuf nappée d’une sauce aux câpres. Sa texture crémée rappelle un suprême, mais elle manque d’un soupçon de jus de citron et on pourrait souhaiter des câpres un peu plus nombreuses.

Au dessert, la tartelette aux pommes caramélisées est vraiment originale. À ne pas confondre avec une tarte fine. Les fruits ont confit dans le beurre et le sucre, à la manière de la garniture d’une tatin, et garnissent un fond sablé d’une grande élégance.

Créé: 05.04.2019, 11h15

L'adresse

Auberge Communale

place du Saugey 8, Echandens.
Tél. 021 702 30 70.

www.auberge-echandens.ch

Fermé mardi et mercredi

Articles en relation

À Vevey, le Central remet l’authenticité du Sud au centre de la table

Le coup de fourchette L'ancienne pinte connaît une nouvelle vie grâce à Fabrizio Nocente, qui y propose un belle cuisine du sud de l'Italie. Plus...

L’Auberge de Mézières met de l’exotisme dans le terroir régional

Le coup de fourchette Rénové par la commune de fond en comble, l'établissement offre une cuisine aux multiples facettes. Plus...

Originalité et produits de saison au Restaurant du Tennis de Montchoisi

Le coup de fourchette C’est à l’étage du plus vieux club de tennis de Suisse encore en activité que se cache le Restaurant du Montchoisi Tennis Club. Plus...

Mué en resto géorgien, le Pré-Fleuri nous emmène au cœur du Caucase

Le coup de fourchette Tereza Haveri a ouvert le premier restaurant géorgien de Suisse, à Lausanne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.