L’Auberge de Mézières renaît avec son enseigne

PatrimoineClassé monument historique, l’ouvrage est entre les mains du doreur Anthony Guyot et ornera l’établissement remis à neuf qui rouvrira en décembre.

Anthony Guyot, alias l'Encadreur du Jorat, restaure l'enseigne, classée monument historique, de l'Auberge de Mézières.

Anthony Guyot, alias l'Encadreur du Jorat, restaure l'enseigne, classée monument historique, de l'Auberge de Mézières. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Anthony Guyot est un artisan heureux. Ces jours-ci, ce doreur passionné a entre les mains un monument historique à restaurer: l’enseigne de l’Auberge de Mézières. «En 32 ans de métier, c’est la troisième fois que je réalise une dorure de ce genre.» Classé depuis 1903, l’ouvrage a en effet été réalisé au XVIIIe siècle afin d’orner la façade de l’établissement, construit quant à lui au XVIIe. Fait insolite, il porte les armoiries de patriciens bernois, les de Watteville. Ils auraient acquis les lieux pour y entreposer les vins de Lavaux, dont ils étaient amateurs.

Après une première restauration il y a près de 20 ans, le blason flanqué de deux griffons et d’une couronne dorée avait très vite perdu son lustre. Sa rénovation tombe à point nommé puisqu’elle accompagne celle de l’auberge elle-même, voulue par la Commune, qui a investi un peu plus de 5 millions de francs dans ce projet. «C’est une chance de pouvoir se plonger dans l’histoire et de la faire revivre à travers un objet comme celui-ci», se réjouit Anthony Guyot.

Dans son arcade à Mézières, il est connu comme l’Encadreur du Jorat. Mais c’est le métier de doreur qui le fait rêver depuis l’adolescence. «Ma mère m’a demandé à quoi bon gagner 100 francs comme apprenti, puis elle m’a inscrit pour un travail à la poste!» Il n’en a pas démordu, malgré les difficultés d’un métier exigeant. «Il faut au moins dix ans pour apprendre à poser correctement une feuille d’or, assure-t-il. Et pour travailler sur cette enseigne, j’ai pris mes renseignements auprès d’autres doreurs afin d’adopter la meilleure technique.»

L’enseigne restaurée et dorée à neuf sera prête pour la réouverture de l’Auberge de Mézières, qui est prévue au mois de décembre. Selon les indications de la Commune, l’établissement sera tenu par un couple de restaurateurs qui avait œuvré auparavant au golf de Lausanne. L’auberge rénovée abritera également 6 chambres d’hôte, deux appartements, et des espaces de bureaux. (24 heures)

Créé: 06.10.2018, 12h44

Articles en relation

Mézières refuse que son Auberge Communale parte aussi à la retraite

Patrimoine Les tenanciers s’en vont, mais le bâtiment emblématique sera réhabilité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.