Les bacs à plante de la Grenette détruits pour revenir plus forts

LausanneL’installation de la Riponne n’était pas conçue pour durer. Elle sera remplacée à l’identique d'ici à ce printemps.

Les bacs dataient de Lausanne Jardins 2014.

Les bacs dataient de Lausanne Jardins 2014. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’installation aura tenu plus de trois ans. Pour une création de fleurs en libre-service prévue pour durer le temps de Lausanne Jardins 2014, c’est déjà beaucoup. Les grands bacs à fleurs, herbettes et tomates qui s’étendaient à la Grenette, au nord de la Riponne, sont détruits.

Et à voir les images de ce qu’il en reste, on se dit qu’il était temps. «Ils étaient en très mauvais état», constate Natacha Litzistorf, municipale de l’Environnement et présidente de Lausanne Jardins.

Hors de question en effet d’abandonner l’idée de voir fleurir ce coin de place si minérale. «Cette installation a un excellent écho de la part de l’ensemble des usagers de la place», poursuit l’élue écologiste. Il arrive ainsi que de «petites activités pédagogiques» s’y déroulent avec les bambins de la halte-jeux située à quelques mètres de là. Les employés du bar de La Grenette y cueillent aussi des herbettes. Quant au groupe de marginaux dont les quartiers sont juste à côté, il y apportait soins et surveillance. «Ce lien avec les usagers va être maintenu et renforcé», espère Natacha Litzistorf. L’élue note que ce petit potager est un bon exemple de «respect sur le vert»: «On le voit durant Lausanne Jardins, les rares déprédations qui ont lieu le sont sur les panneaux, jamais sur les jardins.»

La Ville débourse 45 000 fr. pour reconstruire les grands bacs presque à l’identique, en bois cette fois correctement traité et provenant des forêts lausannoises. Ils devraient être de nouveau sur pied et accueillir leurs premières graines à la fin de mars.

Des graines de quoi? Rien n’est encore décidé. La Ville veut entendre les éventuels besoins du bar voisin. L’entretien général sera, comme la construction, sous la responsabilité des jardiniers de la ville. «Mais l’entretien pourra aussi éventuellement se faire par d’autres.» (24 heures)

Créé: 12.01.2018, 18h02

Articles en relation

Lausanne Jardins 2019 poussera en «pleine terre»

Nature Le thème de la «pleine terre», le parcours sur le tracé du premier tramway lausannois et les sites de la 6e édition sont enfin dévoilés. Plus...

Lausanne Jardins 2014 présente ses lauréats

Exposition Les 22 projets d’animations végétales d’une partie du centre-ville sont connus. Le public est invité à venir les découvrir dès lundi dans les anciennes halles CFF. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

C'est la guerre du rail entre CFF et BLS. Paru le 20 avril 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...