Une baraque de saisonniers installée au coeur de Lausanne

ExpositionL’aménagement d’Unia vise à rappeler que ce statut, même aboli en 2002, pourrait faire son retour à la suite du 9 février.

Une baraque installée sur la place de la Riponne reproduit les conditions de vie très précaires des saisonniers.

Une baraque installée sur la place de la Riponne reproduit les conditions de vie très précaires des saisonniers. Image: Odile Meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une nouvelle construction en bois a pris place depuis lundi sur la place de la Riponne. Une cabane? Une baraque, plutôt. Aménagée de façon quasi identique à celles qui ont servi de logement à des milliers de saisonniers – italiens, espagnols, portugais… – venus travailler en Suisse dès les années 30.

Leur statut? Neuf mois d’affilée au maximum sur sol suisse, un contrôle médical à l’entrée, interdiction de faire venir sa famille, de changer d’employeur ou de logement. Et, donc, une vie à plusieurs dans des baraques souvent aménagées près des chantiers. Une intimité impossible et «une seule chose à partager parfois: la tristesse d’être loin de sa famille», raconte un ancien saisonnier. Et «environ 15'000 enfants cachés», rappelle la militante Marília Mendes.

«La conséquence de cette politique a été claire: l’exclusion de la vie sociale. On a construit le saisonnier inexistant.» Le municipal Oscar Tosato était présent hier à l’inauguration de l’exposition montée par Unia. Il s’est joint au syndicat pour rappeler la nécessité de ce «travail de mémoire» que représente cette exposition, présentée dans différentes villes de Suisse.

Des photos sont aussi affichées devant la baraque. Si la plupart sont des archives datant d’avant 2002 et l’abolition du statut de saisonnier, certaines représentent des logements de travailleurs immigrés actuels. Car ce que le syndicat veut aussi montrer, c’est «que le statut actuel n’est pas beaucoup mieux, résume le militant Jean Kunz. Et que le 9 février et les discours de l’UDC qui souhaite réintroduire le statut de saisonnier menacent les droits fondamentaux des travailleurs.»

Créé: 30.04.2015, 11h57

Articles en relation

Berne veut exclure de l'aide sociale les travailleurs de l'UE

Immigration Le projet du Conseil fédéral de pouvoir exclure de tout recours à l'aide sociale les citoyens de l'Union européenne qui cherchent du travail obtient un large soutien des partis politiques. Plus...

Pratique

Exposition «Baraques, xénophobie et enfants cachés»
à voir à la place de la Riponne jusqu’au 2 mai. Ce vendredi et samedi de 10h à 15h, vendredi de 13h à 16h.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.