Un barrage pour mieux réguler la sécheresse

Lac de BretLa Ville de Lausanne va reconstruire un ouvrage qui favorisera aussi la biodiversité dans la rivière alimentant le lac.

Le niveau du lac de Bret avait perdu perdu plusieurs mètres en octobre 2018.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La nature se souvient encore du long épisode de sécheresse qui a marqué l’an dernier. Il avait manqué près de 6 mètres d’eau dans le lac de Bret, qui forme l’un des importants réservoirs alimentant Lausanne en eau potable. Les travaux que la Ville compte réaliser cette année devraient permettre de mieux réguler le niveau du lac. Un plus pour la biodiversité, la reconstruction du barrage du Grenet permettra à nouveau la circulation des poissons entre cette rivière et le lac de Bret.

Avec un automne très sec, le lac de Bret a atteint son plancher le 2 décembre dernier, rappelle la Ville, avec un déficit de 6,25 mètres. Et il a fallu attendre jusqu’à ces derniers temps pour un retour complet à la normale. Devisé à un demi-million de francs, l’ouvrage projeté par la Ville de Lausanne ne pourra pas empêcher les aléas climatiques. Mais il permettra d’agir sur le niveau du lac grâce à une prise variable. «L’idée est que l’on pourra détourner davantage d’eau dans les périodes où il y en a beaucoup, explique Pierre-Antoine Hildbrand, municipal en charge de la Sécurité et de l’Économie. Le lac de Bret reste un réservoir mais l’objectif est que son niveau ne descende pas en dessous de celui que l’on a connu en 2018.» Même si l’histoire montre plusieurs épisodes de sécheresse comparable, les ingénieurs préfèrent éviter que la pompe ne se désamorce.

Une passe à poissons

Le Grenet est un petit cours d’eau faisant une boucle depuis Savigny pour repartir en direction de Palézieux, avant de poursuivre sa route vers la mer du Nord. Une particularité puisque son brassage forcé avec le lac de Bret lui permet de se déverser à la fois vers le Rhin et vers le Rhône. C’est en effet sur cette rivière qu’a été construit un barrage en 1875 pour augmenter l’approvisionnement du lac. Son eau a fait fonctionner le funiculaire Lausanne-Ouchy, avant d’alimenter les robinets dès 1957. Si la Ville a décidé de détruire cet ouvrage pour du neuf, c’est d’abord en raison de sa vétusté, qui ne permet plus une exploitation correcte.

Le cadre légal actuel impose également que les nouveaux ouvrages offrent une passe à poisson. C’est loin d’être le cas du barrage actuel qui, avec 1,7 mètre de hauteur, constitue une barrière infranchissable. «Les travaux de réhabilitation vont favoriser la biodiversité puisqu’ils permettront à plusieurs espèces de poissons de rejoindre un secteur en amont favorable à leur reproduction», dit Pierre-Antoine Hildbrand. Une partie du cours d’eau a en effet été renaturée et sert d’habitat à des espèces telles que la truite de rivière ou le chevaine, qui sont concernés par la migration. Mais le vairon et la loche franche vont également bénéficier de cette amélioration, qui devrait assurer un débit minimal dans le cours d’eau.

Créé: 06.03.2019, 11h48

Articles en relation

[VIDÉO] Le lac de Bret engloutit les promeneurs aventureux

Puidoux Au moins deux personnes se sont embourbées dimanche autour du plan d’eau asséché. Des panneaux ont été posés lundi. Plus...

Les restrictions en eau ne concernent pas Lausanne

Sécheresse La Ville arrose ses platebandes jusqu’au milieu des giratoires. C’est qu’elle nage dans une eau encore abondante. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.