Passer au contenu principal

On se bat toujours pour les millions de Mme Kainer

Des héritiers présumés demandent depuis 2014 la restitution d'un héritage perçu par la Commune et le Canton.

Image d'illustration.
Image d'illustration.
Claudio Schwarz

La procédure s’est ouverte en 2014 et elle n’est pas près de s’achever. Un litige peu commun occupe la justice vaudoise. L’affaire concerne la succession de Margret Kainer, Allemande et Juive qui a fui son pays en 1932. Sa fortune dépassait les 17 millions de francs en 2003.

Reprenons au début. Inscrite comme résidente à Pully, Margret Kainer meurt à Neuilly-sur-Seine en 1968 à l’âge de 74 ans, sans laisser de testament. La justice de paix pulliérane lance un appel aux héritiers mais personne ne s’annonce. Chose incroyable: le dossier est alors classé et archivé par erreur. L’administrateur officiel chargé de la gestion de ce patrimoine le fait fructifier, année après année, avec un talent certain et sans que personne ne s’en préoccupe vraiment.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.