Passer au contenu principal

Vincent Baudriller projette Vidy au milieu du monde

Pour lancer la dynamique de sa première saison à la tête de l’institution lausannoise, l’ex-codirecteur du Festival d’Avignon propose un prologue à la hauteur de son projet artistique. A découvrir dès dimanche.

Vincent Baudriller
Vincent Baudriller
GERALD BOSSHARD

Sur le départ du Festival d’Avignon, il avait postulé à la tête du Théâtre de Vidy, séduit par le libellé du concours ventant «un théâtre de création ancré dans son territoire, au rayonnement international». Un peu plus d’une année a passé, le voilà désormais aux commandes du théâtre au bord de l’eau, au rendez-vous de sa nouvelle histoire avec un lieu extraordinaire. Pour sa première prise de parole, hier, Vincent Baudriller n’a pas failli en présentant à la presse les premières grandes lignes de son projet artistique pour l’institution lausannoise. Il correspond à sa vision de l’art, et il l’affirme résolument contemporain, ouvert sur la société et les courants qui l’agitent: «Je veux un lieu qui prend le risque d’inventer le théâtre, qui favorise l’échange et le débat, ancré dans son territoire et ouvert sur le monde, ouvert sur la danse et les nouvelles esthétiques et la musique.» Un lieu de culture pour «parler d’héritage, d’amour et de politique», ou de la vie des hommes: c’est le Théâtre de Vidy vu par le Français Baudriller. Sur le papier, c’est exaltant.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.