Les bimbos du manuel d'anesthésie provoquent l'indignation

PolémiqueLes dessins sexistes représentant une patiente et une infirmière font grincer des dents. Elles seront retirées.

Une illustration de patiente tirée du Manuel pratique d'anesthésie du Dr Eric Albrecht, médecin associé au Service d'anesthésiologie du CHUV.

Une illustration de patiente tirée du Manuel pratique d'anesthésie du Dr Eric Albrecht, médecin associé au Service d'anesthésiologie du CHUV. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une blonde aux gros seins portant des bottes, une blouse blanche très décolletée et aussi courte qu’une minijupe. C’est ainsi qu’est représentée l’infirmière dans un dessin du Manuel pratique d’anesthésie, rapporte la dernière édition du Régional. Cet ouvrage de référence pour la profession, paru en 2015, est signé par le Dr Éric Albrecht, médecin associé au Service d’anesthésiologie du CHUV.

Une autre illustration expliquant une procédure médicale (ci-dessus) est inappropriée. La patiente sur la table d’opération, en position d’examen gynécologique, est blonde, elle aussi. Ses cheveux sont détachés. Elle porte du rouge à lèvres, une épilation intime façon ticket de métro et est pourvue d’une poitrine qui semble peu naturelle.

La connotation sexuelle de ces illustrations fait grincer les dents. «J’ai de la peine à comprendre comment le fait que la patiente soit seins nus avec cheveux détachés aide à la compréhension de l’opération», rapporte au Régional une médecin du CHUV qui se dit «atterrée».

«C’est affligeant. Les femmes sont montrées comme des objets sexuels»

Dans le milieu politique aussi, cette façon de représenter la femme dans un ouvrage destiné aux professionnels de la santé passe mal. «C’est affligeant. Les femmes sont montrées comme des objets sexuels, s’indigne Léonore Porchet, députée au Grand Conseil, dans Le Régional. C’est à nouveau un système qui perçoit l’objet sexuel avant la patiente.» Et l’élue de dénoncer un univers «patriarcal et sexiste.» «Il est difficile pour les femmes de faire leur place professionnellement dans le milieu. Il y a un réel plafond de verre. Et de tels dessins créent un environnement de travail dégradant pour elles.»

L’auteur du manuel incriminé, le Dr Éric Albrecht, présente ses excuses dans les colonnes de l’hebdomadaire. Il explique qu’au moment de la publication, en 2015, il ne s’était «pas rendu compte que ça pouvait heurter certaines sensibilités. Je suis vraiment désolé. Le but n’était pas de manquer de respect à qui que ce soit. J’avais déjà entendu ces remarques et nous avons décidé de retirer ces images et de les remplacer dans la prochaine édition, en cours de préparation.»

Le médecin cadre balaie d’un revers de main les accusations de sexisme dans le milieu des soins. «Je travaille dans un service où les sexes sont équitablement représentés. Je n’ai pas l’impression qu’il y ait un plafond de verre particulier dans les hôpitaux.» (24 heures)

Créé: 22.03.2018, 17h04

Articles en relation

Contrats suspects pour un chercheur du CHUV

Lausanne Le spécialiste en immunologie a été viré avec effet immédiat. Il fait aussi l’objet d’une plainte pénale. Plus...

«Le tabou des règles est un formidable instrument de domination des femmes»

Société Élise Thiébaut, auteure de «Ceci est mon sang» et partisane de la révolution menstruelle, participe à un forum public au CHUV visant à briser le silence et les fausses croyances. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...