Passer au contenu principal

Rentrée des classes 1/3«Ça faisait bizarre d’être près de mes copains!»

Comme de nombreux enfants, ce lundi, Violet Christensen, 6 ans, reprenait le chemin de l’école.

Violet Christensen, 6 ans, juste avant de retourner en classe.
Violet Christensen, 6 ans, juste avant de retourner en classe.
Odile Meylan

«C’est la première fois depuis deux mois que Violet a une interaction avec une autre personne que son père, son frère – Rémy – ou moi», nous apprend Tanya Christensen, la maman de la petite, pour expliquer la timidité de sa fille qui retourne en classe ce lundi.

D’origine américaine et installée en Suisse depuis plus de dix ans, la famille Christensen habite Chailly et a fait le choix d’un confinement strict. Le père – Nathan – oeuvre pour une société internationale qui fournit les respirateurs aux hôpitaux. «Il passe ses journées au téléphone et en séance», résume la mère de famille, qui travaille en tant que consultante indépendante dans le secteur de la communication digitale.

Surprise et soulagement

Tout en marchant en direction de l’école, Tanya Christensen explique que depuis le 13 mars dernier, ses enfants n’ont vu personne hors du cercle familial. Même pas en visioconférence. «Ils sont encore trop petits pour ça, justifie la trentenaire. Mais grâce au groupe WhatsApp mis en place par la maîtresse de Violet, elle a pu voir quotidiennement des photos de ses amis d’école et suivre certaines de leurs péripéties.» Un jour, Jade a perdu une dent. Un autre, c’est Alexis qui s’est cassé le bras et faisait parler de lui sur la messagerie.

Nous arrivons à présent devant l’école. «Nous n’avons pas le droit de descendre dans la cour, ceci pour éviter que les parents ne s’agglutinent devant la porte», décrit Tanya Christensen. Des binômes sont dispersés derrière la haie qui ferme le préau du collège de Chailly. Une mère descend tout droit jusque devant la porte. Derrière notre dos, une autre maman souffle en remuant la tête: «Elle n’a apparemment rien compris à ce que l’on devait faire.»

Instits sans masques

Violet semble sereine. Ce n’est pas le cas de l’une de ses copines de classe, qui vient d’arriver et s’agrippe à sa maman, les yeux remplis de larmes. «Comment ça va?» s’enquiert Tanya. «Elle est angoissée d’y retourner», explique l’autre mère.

Les instituteurs sortent dans le préau. Les visages des enfants se détendent. «Tiens, ils ne portent pas de masques», relève Tanya Christensen. La cloche retentit et les enfants, un à un, descendent la rampe pour se regrouper. C’est le tour de Violet, qui dit au revoir à sa maman avant de descendre. Après deux mois passés rien qu’avec sa famille, la voilà côte à côte avec ses copines et copains d’école. Mais Rémy, son petit frère, n’est pas du tout content. Il pleure, il ne veut pas être séparé de sa sœur. Sa maman le réconforte, sans quitter des yeux sa fille. Les parents s’éloignent pendant que les enfants entrent en classe.

Comme avant

Nous retrouvons Tanya Christensen une heure plus tard et cheminons ensemble jusqu’à l’école. «J’ai à peine eu le temps d’envoyer un ou deux e-mails professionnels pendant que Rémy regardait un livre dans sa chambre. Mais je n’arrêtais pas de penser à Violet!» À travers les fenêtres, on aperçoit les premiers élèves arriver au vestiaire, se rhabiller puis se laver les mains juste avant de sortir.

Violet arrive et raconte son après-midi. Au programme, des coloriages de dessins représentant les règles à respecter pour lutter contre le Covid, comme se laver les mains fréquemment par exemple. «On voyait même le virus qui se ratatinait et grimaçait sous l’effet du savon.» Bilan de cette première journée: «C’était génial! Même si ça faisait bizarre d’être à nouveau si près de mes copines et copains!»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.